Foi et soif de Dieu

Foi et soif de Dieu

Qu’est-ce qui est vraiment important dans la vie? Aimer, se savoir aimé ou connaître et vivre un fabuleux destin? N’est-ce pas tout cela à la fois?

Notre cœur a une soif de vivre, une soif de vérité, et une soif d’amour. Dieu répond à nos soifs en nous disant, qu’avec lui, nous serons étanchés et rassasiés.

Croire en Dieu et savoir qu’il existe constituent le départ d’une aventure sans mesure. Quelle est cette foi qui fait vivre 2, 2 milliards de chrétiens, dont la moitié sont catholiques? Vous trouverez quelques réponses ici.

Croire, qu’est-ce que ça donne?

On se fait souvent poser cette question quand on est « croyant ». Malheureusement, on ne sait pas toujours quoi répondre…

L’autre question qui revient souvent c’est : « Comment peux-tu croire à des choses pareilles ? », avec un air d’incompréhension totale… Ce qui sous-entend parfois que la « foi » et la « raison » ne vont pas ensemble, et qu’un « croyant » n’est finalement qu’un naïf…

C’est étrange, car bon nombre de Croyants ne croyaient pas avant… de croire ! Est-ce que ça veut dire que, tout d’un coup, ils auraient perdu la raison?

Il faudrait peut-être se demander, d’abord et avant tout, en quoi le « croyant » croit, avant de croire qu’on sait à quoi il croit… Vous suivez?

Ce qui importe vraiment dans la vie

Tout Croyant, quel qu’il soit, a un jour été confronté à la question suivante : « Qu’est-ce qui est vraiment important dans la vie? ». C’est toute la question du sens de la vie. Pourquoi suis-je ici? Pourquoi vivre, pour un jour finir par mourir? Pourquoi travailler? Pourquoi faire des enfants?

Bien sûr, on peut vivre toute sa vie sans même se poser ces questions-là… On peut même, un jour, se les poser, pour les mettre de côté et choisir de ne plus y revenir.

Mais pour ceux et celles qui se les posent et pour qui ces questions sont persistantes, s’amorcera alors une quête, une aventure, à la recherche de réponses… et d’un fabuleux destin, un peu comme un bon film qui nous passionne « parce qu’il nous entraîne dans le destin d’autres personnes, un destin qui pourrait aussi être le nôtre » (Youcat, p.9).

Au cinéma, on s’identifie aux personnages, et on voudrait, nous aussi, avoir un destin qui sort de l’ordinaire, digne d’un film. On voudrait qu’il nous arrive quelque chose de spécial! Quelque chose qui ferait en sorte que notre vie, notre personne, nos talents, nos goûts, notre histoire personnelle soient totalement unifiés pour nous révéler à nous-mêmes.

Cette quête, c’est la quête de vérité. Et la Vérité est la seule et unique chose qui puisse nous rendre vraiment et totalement libre.

 

« Celui qui cherche la vérité cherche Dieu, qu’il en ait conscience ou non » (sainte Edith Stein)

 

« Vous connaîtrez la vérité et la vérité fera de vous des hommes libres. » (Jean 8, 32)

 

Le Croyant d’aujourd’hui l’est par choix. Nous ne vivons plus dans une époque où cela allait de soi d’être catholique. Aujourd’hui, ceux et celles qui croient en Dieu, y croient parce qu’ils ont cherché des réponses à leurs questions existentielles. En même temps, la foi est un cadeau ; c’est Dieu qui la donne.

La recherche porte toujours fruit cependant. Et un jour, on trouve ce quelque chose de spécial qui nous révèle notre propre destin, notre propre origine et le pourquoi de notre vie toute entière. Ce « quelque chose », c’est un quelqu’un, et il s’appelle Jésus.

Jésus, c’est Dieu en personne!

On peut arriver à croire en Dieu en usant de notre raison. C’est ce que Blaise Pascal (1623-1662) a fait, lui qui était un grand mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien français.

Cependant, de cette façon, on ne saura pas qui est Dieu réellement. Le Dieu unique se révèle pour la première fois dans les tous débuts de l’Ancien Testament. Il se manifeste aux hommes et aux femmes de façon diverses en renouvelant à chaque fois son amour pour son peuple. Cet amour, on l’appelle l’Alliance, car il s’agit à proprement parler d’un véritable mariage entre le Créateur et sa Créature.

Par contre, l’Homme étant ce qu’il est, on le voit se détourner de son Dieu d’Amour chaque fois, préférant suivre sa propre voix, ses propres idées, sa propre volonté. L’Alliance se brise, le peuple est perdu.
 
Dieu, n’en pouvant plus de ces ruptures, donne alors tout ce qu’il a : son fils Jésus. Sa mission? Établir une Alliance, nouvelle et éternelle. Un Alliance d’amour qui ne se brisera jamais plus, et en plus qui s’étendra à tous les peuples de la terre, quoi qu’il arrive, quoique nous fassions. Voilà ce que raconte le Nouveau Testament : l’histoire de Jésus, le Christ, vrai Dieu et vrai homme, révélation totale de l’identité de Dieu.

Jésus est venu sur terre pour nous sauver. On l’appelle le Sauveur. Mais nous sauver de quoi ? Nous sauver de la mort. La mort, c’est ce qu’on appelle l’enfer, qui est un enfermement sur soi-même, après la mort, certes, mais qui peut commencer ici même, dans notre vie. Nous connaissons tous autour de nous des personnes angoissées, mal dans leur peau, bourrées de peurs, blessées dans leur affectivité et dans leur dignité, dans une profonde dépression ou encore avec des idées suicidaires.

Seul Jésus, parce qu’il est Dieu et que son Amour est infini – il l’a prouvé en donnant sa vie, et en continuant à nous la donner depuis qu’il a vaincu cette mort éternelle - pouvait nous sauver de nous-mêmes, de notre égoïsme, de notre orgueil, et de toutes nos méfiances.

Voilà pourquoi croire! Il faut croire que par Jésus, notre destiné est fabuleuse. Avec Jésus, nous vivrons éternellement dans l’Amour parce que nous avons été créés, à l’origine, pour aimer et être aimé. Jésus nous révèle qui nous sommes réellement : les enfants de Dieu.

C’est une aventure passionnante qui peut commencer dès maintenant, si on le veut, si on le souhaite, si on Lui demande ce cadeau avec humilité, même si on ne comprend pas tout, tout de suite.

 

« Tout ce qui est incompréhensible n’en existe pas moins pour cela » (Blaise Pascal)

 

Dieu a mis dans nos cœurs le désir de le connaître. Bon et tout-puissant, il nous a créés à son image pour que nous allions vers lui librement en faisant le bien qu’il désire. Il nous invite à participer éternellement à sa joie au ciel.

Comment trouver Dieu?

Pour nous simplifier la vie, Dieu est venu à notre rencontre. Par les prophètes de l’Ancien Testament (AT) et par son Fils Jésus-Christ dans le Nouveau Testament (NT) – incluant l’Évangile – Dieu nous a dit qui il est : un seul Dieu en trois personnes (la Trinité) – le Père, le Fils et le Saint-Esprit – qui vivent en communion d’amour.

Par 1001 chemins, Dieu cherche à entrer en contact avec chaque personne : la beauté de la nature, une conversation, des joies, des défis, etc. Mais aussi par sa Parole et par la voix de notre conscience.   

Comment répondre à Dieu?

Croire en Dieu, c’est lui répondre. C’est chercher à vivre une relation personnelle avec lui : dire « oui » à Jésus-Christ, apprendre à mieux le connaître et accepter sa volonté sans restriction. C’est grandir en amitié avec lui dans une confiance totale et agir comme lui.

Cette foi qu’on peut désirer et demander à Dieu est un cadeau gratuit.  

En quoi croient les chrétiens?

Nous trouvons la vraie foi dans les Saintes Écritures (la Bible) et dans la transmission vivante qu’en fait l’Église (la Tradition). Le Nouveau Testament est né de la foi de l’Église. Écriture et Tradition sont liées. Dans les Saintes Écritures – aussi appelées Parole de Dieu – nous trouvons la vérité entière transmise par l’Église fondée par Jésus, qui est la source de la Révélation. La prière du « Je crois en Dieu » résume le contenu de la foi catholique vécue depuis 2000 ans en Église, comme dans une grande famille. Cette profession de foi est fondée sur la Trinité.

Dieu le Père Créateur

Par amour, Dieu le Père a créé le monde à partir du néant. Nous ne sommes pas le produit du hasard. La personne humaine est le sommet de la création : « Chacun d’entre nous est le fruit d’une pensée divine. Chacun est voulu, chacun est aimé, chacun est utile » (Benoît XVI, 28 avril 2005).

Au commencement, l’harmonie et la paix régnait entre Dieu, les êtres humains et leur environnement. La mort est entrée dans le monde lorsque l’homme et la femme, influencés par le diable, ont choisi librement d’ignorer Dieu et se sont séparés de lui. C’est le péché.

Avec son Fils unique, Dieu le Père a alors imaginé un plan extrême…

Dieu le Fils Rédempteur

Pour nous réconcilier avec Dieu et nous sauver de la mort éternelle, Jésus-Christ prend humblement un corps d’homme. Encore aujourd’hui, en solidarité avec nous, il vit le rejet, la désespérance, l’abandon, l’agonie et la mort. Il souffre dans son propre corps, jusqu’à mourir sur la Croix, les conséquences du péché de chaque homme et de tous les hommes. Le troisième jour, à Pâques, il ressuscite!

Son sacrifice nous a libérés de l’emprise du péché : il est notre Sauveur et notre Rédempteur. « Il est le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14,6), vainqueur du mal et de la mort. Fidèle et patient, il nous offre son pardon que nous devons accueillir librement pour retrouver la vie éternelle.

À l’Ascension, le Seigneur Jésus monte au ciel avec son corps mais continue d’agir dans la vie des croyants et de l’Église qu’il a fondée.

Dieu l’Esprit-Saint Sanctificateur

Présence d’amour de Dieu dans l’Église et dans le monde, l’Esprit-Saint vient à notre rencontre à travers les sacrements; il aide, console, guérit, guide, enseigne. Malgré les fautes et les limites des humains, il maintient l’Église dans la vérité.
Il nous apprend à prier et à être présent aux autres. Il fait de nous des témoins courageux du Christ. En suivant ses conseils, et grâce à ses dons (charismes), on peut changer la face du monde!

La fin du monde

Pour chacun de nous la mort est l’heure de vérité : rien ne peut plus changer. « Au soir de notre vie, nous serons jugés sur notre amour » (Saint Jean de la Croix).

Face au regard d’amour de Dieu, chaque personne…
 

  • tombe immédiatement dans ses bras – c’est le Ciel;

  • ou regrette ses manques d’amour et va se purifier avant de parvenir au Ciel – c’est le Purgatoire;

  • ou refuse ce face-à-face avec l’Amour en personne et s’éloigne définitivement de Dieu – c’est l’Enfer.
     

À la fin des temps, Jésus-Christ reviendra détruire la mort et juger tous les vivants et les morts. Notre âme et notre corps, séparés au moment de notre mort, seront réunis : nous ressusciterons pour l’éternité.

Dieu créera un ciel nouveau et une terre nouvelle. Ensemble, avec les anges, ses amis vivront une paix et une joie sans fin dans la gloire de Dieu!