Accueil - Église catholique à Montréal > Services et ressources > Famille > Pastorale > Rencontrer Dieu dans l’immédiat : la messe familiale à Saint-Raphaël- Archange

Rencontrer Dieu dans l’immédiat : la messe familiale à Saint-Raphaël- Archange

Haute Fidélité Vol. 125 (2007) Numéro 1

Photo : Huguette B. Fortin

À mon arrivée à la paroisse St-Raphaël-Archange (Île-Bizard), il y a presque six ans, j'ai constaté qu'il y avait beaucoup de jeunes familles sur le territoire. Nous avons immédiatement commencé la célébration d'une messe familiale hebdomadaire. Dès le début, le nombre d'enfants présents était considérable. Nous avons donc mis sur pied le Comité de la messe familiale, constitué uniquement de parents d'enfants, pour assurer l'organisation de ces célébrations. Je vous fais part ici de leur déroulement habituel et de nos choix (peut-être inhabituels) concernant les préparatifs.

Avant la célébration : Nous avons choisi de ne pas faire de listes pour le service de l'autel et pour les lectures. Les enfants qui veulent ainsi participer sont invités à se présenter au moins 25 minutes avant la messe, qui est à 10 h 30. Des parents bénévoles les aident à revêtir l'aube et leur montrent comment servir la messe. Un parent prépare d'autres enfants à la lecture de la Parole de Dieu et des prières universelles, alors qu'un autre en recrute quatre pour la quête. Enfin, la chorale d'enfants répète avec l'aide de parents. Les enfants qui voudraient s'y joindre sur le champ sont les bienvenus ; ils sont par la suite conviés aux pratiques régulières.

Accueil : Nous accueillons les enfants, leurs parents et les autres paroissiens à la porte de l'église. Suit la procession d'entrée et les salutations, pendant lesquelles je souligne, à l'occasion, l'anniversaire d'un enfant. Nous lui chantons... c'est à ton tour, de te laisser parler d'amour.

Liturgie de la Parole : J'introduis le thème de l'Évangile de ce dimanche. Un enfant fait la première lecture, suivie du psaume chanté et de l'acclamation à l'Évangile. Les enfants viennent alors s'asseoir par terre dans le choeur, autour de moi, et je leur raconte l'Évangile dans un langage simple. C'est beaucoup plus facile quand l'Évangile raconte un événement de la vie de Jésus ! Quand il rapporte plutôt un de ses discours, j'explique les mots compliqués du texte ainsi que son thème. Puis, l'homélie se fait sous forme de dialogue avec les enfants. Je n'hésite pas à leur poser des questions qui paraissent difficiles : souvent nous avons la surprise de voir des enfants y répondre de façon très personnelle et très juste. C'est incroyable de les entendre s'exprimer sur les valeurs évangéliques ! J'ai demandé une fois aux enfants ce que voulait dire le mot alléluia : un jeune garçon de six ans a répondu : « Ça veut dire : Youppi !» Il avait saisi que ce mot est une expression de joie. À la fin de l'homélie, nous prenons quelques minutes de silence pour l'intérioriser, puis les enfants rejoignent leurs parents.

Liturgie eucharistique : Une prière eucharistique pour enfants facilite leur participation. Pour la prière du Notre Père, j'invite tous les enfants à entourer l'autel et nous le chantons tous ensemble en l'accompagnant d'une gestuelle.

La messe familiale et la communauté


Grâce à la participation des enfants et à l'homélie dialoguée, la messe familiale est un riche complément aux parcours catéchétiques et à la préparation aux sacrements. Elle se célèbre tous les dimanches et les enfants sont invités à y prendre part au moins huit fois durant l'année. Ils inscrivent leur présence dans le Livret de participation. L'expérience est si enthousiasmante que nous intégrons les enfants de nouvelles manières : ceux qui cheminent dans un parcours de catéchèse font partie de la crèche vivante de Noël, et nous préparons aussi avec eux un Chemin de la Croix pour le Vendredi saint. 

Cette célébration permet de rejoindre beaucoup de jeunes familles qui, autrement, ne participeraient pas à l'Eucharistie. C'est souvent pour elles le commencement d'un cheminement dans la foi et d'un engagement dans l'Église. Par ailleurs, en plus des parents, beaucoup d'adultes viennent à la célébration et disent apprivoiser l'Évangile en écoutant l'homélie avec les enfants. J'y vois aussi plusieurs grands-parents accompagner leurs petits-enfants. Cette célébration rassemble les générations et les soutient dans leur foi. Je termine en vous confiant que ce rendez-vous hebdomadaire avec les enfants m'apporte une grande consolation. 



Robert Lapointe, prêtre-curé

Revenir