L’Ancien et le Nouveau Testament

Est-il encore nécessaire de lire l'Ancien Testament?

Plusieurs chrétiens considèrent que l'Ancien Testament a peu d'importance, qu'il est dépassé et qu'il appartint uniquement au Judaïsme. Dieu y est tellement rude, sévère, violent, guerrier... et j'en passe. Alors que le Dieu de Jésus, dans le Nouveau Testament, est si bon, si aimable, si miséricordieux.... Tant qu'à choisir, aussi bien opter pour le second. Mais ce serait se couper de ses racines.  

Le mot «Testament» désigne les deux grandes sections de la Bible. Il traduit le latin « testamentum » qui signifie «pacte, alliance», et non l'expression de ses dernières volontés. Parler de deux «Testaments», c'est donc envisager la Bible en fonction de deux alliances: une ancienne et une nouvelle, ou plutôt une première et une nouvelle. La nouvelle abroge-t-elle la première ?  

L'ensemble de l'histoire du salut, qui est unique, ne saurait être perçue en terme d'opposition. La Bible, c'est l'histoire de l'alliance de Dieu avec l'humanité dans laquelle il engage tout son être pour nous faire partager la plénitude de sa vie. Il y a d'abord eu une première alliance avec Israël, peuple choisi et témoin de ce projet de Dieu au milieu des nations. C'est le contenu du «Premier Testament». L'alliance nouvelle est réalisée dans la mort et la résurrection de Jésus, mystère de son amour pour l'humanité. Cette nouvelle alliance est en continuité avec la première.  

Jésus ne fait pas table rase de la première alliance. Au contraire, à maintes reprises, il manifeste beaucoup de respect pour les Écritures, soit la Loi et les Prophètes (le Premier Testament), qu'il éclaire d'une lumière nouvelle. Tout ce que Dieu avait révélé de lui-même durant la longue histoire de ses liens avec Israël, prend un sens plénier à travers la parole et les gestes de Jésus. Il est l'aujourd'hui du salut de Dieu pour l'humanité entière.  

Il faut reconnaître à juste titre que la révélation du visage de Dieu a été progressive, respectueuse de la capacité d'accueil des êtres humains. Ainsi Jésus ne nous révèle pas un autre Dieu, version revue et corrigée de ce Yahvé qui faisait trembler les Hébreux, selon notre point de vue. Non! Sur la base de son expérience d'intimité filiale avec le Père, Jésus nous révèle que Dieu qui a fait alliance avec Moïse et parlé par les prophètes ne peut être qu'Amour. Il en a témoigné chaque jour et jusque dans le don de sa vie. C'est désormais en Jésus ressuscité que se vit l'alliance nouvelle et éternelle entre Dieu et l'humanité, puisque c'est en lui que Dieu nous adopte comme ses fils et ses filles, ses partenaires d'alliance.

Commentaires

*
*
Quelle est la somme de 5 et 5?*

Revenir