Jésus est la Parole que Dieu nous adresse

Pourquoi dit-on que Jésus est la Parole de Dieu?

Les premiers chrétiens ont compris peu à peu que Jésus, dans la totalité de sa personne et de son Évangile, conduit à son achèvement la révélation divine. Par exemple, Jésus affirme, dans l'Évangile selon saint Matthieu, qu'il est venu accomplir et non abolir la Loi et les prophètes. Chez Luc, Jésus ouvre le cœur de ses disciples à l'intelligence des Écritures. Jean reprendra cette idée en désignant Jésus comme le Verbe qui nous conduit à la connaissance de Dieu et nous fait naître à une relation filiale avec le Père: « Nul n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est tourné vers le sein du Père, lui, l'a fait connaître » (Jean 1, 18).  

Il y a un double mouvement dans cette affirmation. D'une part, Jésus vient du Père pour nous faire connaître son amour. Telle est la vérité de Dieu, et aussi notre vérité: nous sommes les bien-aimés du Père. D'autre part, Jésus nous conduit vers le Père et nous introduit dans son intimité. Jésus est le sommet de la Révélation: c'est par lui que Dieu nous communique ce qu'il a de plus personnel et de plus fondamental pour notre salut. Comme l'a autrefois proclamé Pierre, Jésus a « les paroles de la vie éternelle ».   

Jésus nous permet de lire la Bible de façon unifiée et cohérente, puisqu'elle témoigne du long développement de l'histoire du salut qui atteint en lui sa pleine réalisation. C'est ce que l'auteur de la Lettre aux Hébreux exprimait déjà: « Après avoir, à maintes reprises et sous maintes formes, parlé jadis aux Pères par les prophètes, Dieu, en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils... » (Hébreux 1, 1-2).  

Jésus ne nous fait pas connaître un Dieu différent de celui qui a lancé Abraham sur le chemin de la foi, qui a libéré le peuple hébreu de la servitude en Égypte ou dont Moïse voulait si passionnément voir le visage. Ce que Jésus nous révèle, c'est l'Amour qui a poussé Dieu à entrer en dialogue avec son peuple et, de là, avec toute l'humanité. Ce dialogue se poursuit toujours avec nous aujourd'hui.  

Il nous faut donc apprendre à lire la Bible avec Jésus, en situation de dialogue avec Dieu. Le double mouvement de Jésus, « faire connaître » et « conduire », se poursuit chaque fois que nous ouvrons la Bible et que nous nous mettons à l'écoute de la Parole de Dieu. La lecture de la Bible nous imprègne de la fidélité et de l'amour de Dieu et nous fait saisir comment nous sommes précieux à ses yeux. Jésus a fait de l'écoute de la Parole une béatitude. Heureux sommes-nous si nous incarnons dans notre vie la Parole entendue et gardée dans notre cœur, afin qu'elle nous conduise au cœur même de Dieu.

Commentaires


Commentaire de Pierre Barbès | 2013-08-21

L'histoire du salut atteint en Jésus sa pleine réalisation. Comme Il a aussi dit: Ce que j'ai fait, vous le ferez et des choses plus grandes encore, cela signifie qu'en moi, en nous, l'histoire du salut atteint également sa pleine réalisation. Maintenant. Et Dieu continue de se révéler comme Parole de Dieu au cœur de chacun/e.
*
*
Veuillez calculer 9 plus 8.*

Revenir