Dieu et l’inspiration de la Bible

Si on affirme que la Bible est inspirée, quel est le rôle des écrivains sacrés par rapport à Dieu?

Le Concile Vatican II, dans sa Constitution « La Révélation divine » (Dei Verbum), aborde cette question et affirme que tous les livres de la Bible sont «composés sous l'inspiration du Saint-Esprit, ils ont Dieu pour auteur, et ont été transmis comme tels à l'Église elle-même. Pour la rédaction des livres saints, Dieu a choisi des hommes; Il les a employés en leur laissant l'usage de leurs facultés et de toutes leurs ressources, pour que, Lui-même agissant en eux et par eux, ils transmettent par écrit, en auteurs véritables, tout ce qu'Il voulait, et cela seulement» (No. 11).  

La Bible est donc à la fois l'œuvre de Dieu et l'œuvre de l'homme. Ceci exige quelque explication. Écartons d'abord l'image de Dieu qui chuchote à l'oreille de l'écrivain les mots et les phrases du texte qu'il aurait conçu. Une telle façon de voir réduit la notion d'inspiration à une simple dictée divine.  

Tout en sachant qu'une comparaison est toujours boiteuse, on pourrait dire que la Bible est un ouvrage collectif. Dieu est auteur des Écritures parce que tout d'abord il joue un rôle actif dans l'histoire de son peuple. C'est toute une communauté de foi qui accomplit un travail de discernement pour découvrir l'agir de Dieu et le transmettre d'une génération à l'autre. Ce discernement est l'œuvre de l'Esprit. Des personnes, souvent anonymes, se chargeront, à un moment donné et à des époques diverses, de consigner par écrit l'expérience de foi de la communauté.  

Dans la récente « Exhortation sur la Parole de Dieu dans la vie et la mission de l'Église », de son nom latin Verbum Domini, on peut lire que « la Bible a été écrite par le Peuple de Dieu et pour le Peuple de Dieu, sous l'inspiration de l'Esprit Saint. C'est seulement dans cette communion avec le Peuple de Dieu, dans ce 'nous' que nous pouvons réellement entrer dans le cœur de la vérité que Dieu lui-même veut nous dire. » Il en résulte qu'il faut lire, interpréter, comprendre et actualiser les Écritures avec le même Esprit qui a guidé jadis le peuple de Dieu, car « le Livre est vraiment la voix du Peuple de Dieu pérégrinant, et c'est seulement dans la foi de ce Peuple que nous sommes, pour ainsi dire, dans la tonalité juste pour comprendre la Sainte Écriture» (no. 30).  

Le travail des écrivains sacrés se situe donc à l'intérieur de la communauté. Ils sont cependant de véritables auteurs parce que Dieu leur laisse l'usage de leurs facultés, tout en les inspirant pour qu'ils transmettent fidèlement la vérité concernant le salut. Grâce à leur talent littéraire et à la connaissance de la culture de leur époque respective, ils transmettent ce que Dieu a voulu dire de lui-même à travers les événements de l'histoire et par l'entremise de porte-parole privilégiés comme les prophètes. Leurs textes ont eu besoin d'être accueillis dans les communautés comme des témoins authentiques de la Parole de Dieu et sont devenus alors inspirants pour leur foi. Grâce à cet accueil ininterrompu, nous trouvons encore dans les Écritures la nourriture de notre foi.  

L'inspiration n'est pas quelque chose de ponctuel ou de sporadique. Il faut plutôt la percevoir comme l'action dynamique et continue de l'Esprit Saint qui assure à la Révélation son unité et sa cohésion, tout au long de l'histoire du salut jusqu'à la manifestation du Christ Jésus, Parole de Dieu faite chair, sur qui repose en plénitude l'Esprit Saint.

Commentaires

*
*
Veuillez additionner 9 et 1.*

Revenir