Octobre 2012 Volume 3 No 02

2012-10-23

Info Caté

Des changements qui nous interpellent

L’arrivée de Mgr Christian Lépine comme nouveau pasteur-archevêque est un grand moment pour toutes les communautés de notre Diocèse. Le Seigneur sait pourvoir aux besoins de son peuple. Ainsi va la vie : elle suit son cours avec ses joies et ses peines. Nous sommes toujours surpris et émerveillés des renouveaux qui nous interpellent.

Sous l’impulsion du Synode diocésain (1995-1998) demandé par le Cardinal Jean-Claude Turcotte, l’Église de Montréal a énormément changé ces 10 dernières années. S’ajuster aux transformations sociales, mieux répartir les ressources humaines et financières afin de répondre aux exigences de la mission, interpeller sans cesse à la proximité avec les exclus et les plus démunis, sans compter tous les efforts consentis à Proposer Jésus Christ à tous les âges de la vie. C’est ce dernier projet qui a lancé les parcours catéchétiques dans nos paroisses et qui mobilise, encore actuellement, des centaines de catéchètes bénévoles. L’esprit de ce projet diocésain invite à la prise en charge locale de la mission de l’Église : annoncer la Bonne Nouvelle et proposer la personne de Jésus Christ.

La responsabilité de cette prise en charge nous concerne toutes et tous. Les défis de renouveaux ne passent pas seulement par l’arrivée d’un nouvel Archevêque. Il concerne aussi l’engagement de chacun de nous dans nos milieux respectifs. Ainsi, par exemple, dans les prochaines années, plusieurs de nos RSE atteindront l’âge de la retraite. Qui prendra la relève? Qui est en charge de trouver des travailleurs à la vigne du Seigneur? Comment la communauté chrétienne se sent-elle concernée par cet important champ d’action? Il y a parmi nous des parents et/ou des catéchètes bénévoles qui ont un réel talent pour l’accompagnement catéchétique. Sachons les reconnaître et leur manifester notre appréciation. Aidons nos pasteurs en étant attentif à la valeur des membres de nos communautés et n’hésitons pas à leur en parler.


Dimanche de la catéchèse dans le Secteur pastoral Mercier-Est

Nous avons beau proclamer, depuis qu’a été lancé le projet diocésain Proposer aujourd’hui Jésus Christ, que la catéchèse, ce n’est pas seulement pour les enfants et les jeunes; les 0-12 ans n’en demeurent pas moins les principaux bénéficiaires des parcours catéchétiques, ou en tout cas, les plus visibles. Mais si les enfants ne comprennent pas toujours aussi vite ou exactement comme on le voudrait ce qu’on essaie de leur transmettre, ils ne sont pas des imbéciles pour autant. Il ne servirait à rien d’essayer de les convaincre que la présence de Jésus change toute la perspective d’une vie s’ils n’en voient aucune évidence dans celle des fidèles à l’Église.

C’est pourquoi, depuis l’an dernier, le Secteur pastoral Mercier-Est (dont on voit ici le logo, lancé ce même dimanche), fête simultanément le lancement des parcours catéchétiques et celui de l’année pastorale. Quelle agréable façon d’illustrer qu’un cheminement de foi ne saurait être séparé de l’action inspirée par la foi!

Cette année, les cinq paroisses et communautés ont joyeusement célébré leur foi vivante sur le terrain de l’église St-Victor (coin Hector et Hochelaga).

Louise Lévesque, catéchète,

Communauté de St-Bernard


Découvrir le témoin en moi

Suite au succès obtenu lors des rencontres : «Les catéchètes prennent la parole» et face à la demande des catéchètes qui en redemandaient… un projet innovateur est né des idées des RSE et des agent(e)s de pastorale de la région EST en collaboration avec les membres de l’Office de l’éducation à la foi. Le but étant de vivre un ressourcement où le catéchète est amené à plonger en lui et à découvrir comment il peut être un témoin du Christ.

Dans une ambiance conviviale, à travers une réflexion sur le texte des disciples d’Emmaüs, des temps de silence, de partage, d’échange en petit groupe et en plénière, de

chants et de prières, le catéchète vit un temps de ressourcement dynamisant, stimulant et motivant. En voici un témoignage :

Je crois fermement que le fait de côtoyer ces jeunes de la catéchèse et de les écouter et découvrir leur personnalité me confirme que je fais exactement ce que Dieu attend de moi. En participant à la rencontre du 15 septembre dernier à l’Église Ste-Colette avec mes collègues catéchètes, je suis sûre d’être au bon endroit avec les bonnes personnes comme les disciples d’Emmaüs. Je peux facilement m’identifier à eux en étant en présence de mes semblables.

J’ai la ferme conviction que nous avons un travail colossal à faire ensemble puisque la paix, l’amour et le partage doivent faire partie de notre quotidien. La vérité est entre nos mains et nous nous devons de la communiquer pour se donner un monde meilleur.

Je m’identifie aux enfants comme si j’étais la servante de Jésus en leur racontant son histoire et en leur prouvant qu’ils ne sont pas seuls, c’est-à-dire qu’en priant et en s’intéressant à la vie de Jésus, leur vie sera meilleure. Je suis là pour leur montrer le chemin que Jésus a pavé pour eux. Je leur fais voir leurs talents, leurs forces et surtout l’Amour inconditionnel que Jésus éprouve pour nous tous en leur communiquant ma joie de vivre. Moi, je me découvre à travers les yeux des enfants qui m’apportent beaucoup dans ma vie de tous les jours et je sais que je me rapproche de Jésus en faisant cela en mémoire de lui.

En effet, ma vie est beaucoup plus belle grâce à ma mission d’aider les jeunes à cheminer vers Jésus. Tout semble coordonner avec mes objectifs d’être une bonne mère pour mes enfants, une épouse aimante pour mon époux, et surtout d’être une bonne personne pour mon prochain. Je savoure chaque jour de ma vie et remercie le Seigneur de sa bonté. Amen.

Manon Labelle

Catéchète à Ste-Gertrude

 

Revenir