Mai 2012 Volume 3 No 01

2012-05-24

Info Caté

Bonjour,

Mgr Christian LépineVoici enfin votre trop rare bulletin Info-Caté-Mtl.  Pour débuter, quoi de plus approprié que de souhaiter la bienvenue à Mgr Christian Lépine, nouvel archevêque de Montréal.  Puissent sa venue et sa présence nous inspirer une écoute renouvelée au souffle de l'Esprit ainsi qu'une ardeur nouvelle dans notre engagement à la suite du Christ afin de proposer sa Bonne Nouvelle pour l'édification d'un monde plus juste et fraternel.  Nous aurons bientôt l'occasion de vous informer des grâces qui en découlent mais pour l'heure, nous vous invitons à apprécier les initiatives tentées dans nos milieux.

«Home Sweet Home» paroissial

GoDepuis près de deux ans, à la paroisse Notre-Dame-de-la-Garde, se tiennent des soirées Famili-Jeux. C'est à la suite de  l'initiative d'une paroissienne bénévole, dans le cadre de ses études en pastorale jeunesse, que des soirées sont organisées  où les enfants et leurs parents viennent jouer ensemble. Cette activité permet aux enfants de se rassembler à l'église autrement que pour la messe et la catéchèse. Ainsi, les enfants et les parents peuvent se sentir bien « chez eux » dans la communauté chrétienne. De ce fait, les soirées Famili-Jeux aident les personnes à mieux se connaître et permettent de bâtir la communauté chrétienne. À l'horaire, il y a toujours des jeux pour connaître de nouvelles personnes et toutes sortes d'autres défis vécus en famille. Grâce à cette belle initiative, la communauté chrétienne est beaucoup plus vivante!

Marie-Christianne Hubert, agente de pastorale
Paroisse Notre-Dame-de-la-Garde

Rendre le certificat de base accessible, une proposition simple dans l'Unité pastorale Saint-Martin

Comme à toutes les années, la formation des catéchètes est laissée à l'initiative des paroisses. En compagnie de Lise Paulet, R.S.E. de Chomedey, nous avons réfléchi sur la formation la plus adéquate pour notre milieu. Ayant de nombreuse nouvelles catéchètes depuis deux ans, nous avons choisi d'offrir simplement les 5 formations du certificat de base : Les récits bibliques; rejoindre et intéresser les enfants; motiver et impliquer les parents; la spiritualité du catéchète; les axes de la vie chrétienne.

CertificatJ'ai animé ces rencontres les lundis matins à l'église Saint-Martin, à raison d'une par mois, de janvier à mai. Nous avons eu environ une dizaine de participants à chacune de nos rencontres. Toutes celles qui ont suivi l'ensemble des formations se sont vues décerner le certificat de base du diocèse par Denis Dion, lors de notre dernière rencontre du 14 mai.

Félicitations à Georgette Hetti, Noëlla Leclerc, Danielle Leduc-Poirier, Christine Legault, Josée Loncol, Pierrette Paquette et Lise Trudel.

Simon Lepage, M.A. Théologie pratique

Des RSE qui se perfectionnent

Vous êtes tous témoins du travail extraordinaire accompli par votre RSE; elle recrute et coordonne la tâche des catéchètes bénévoles dans les parcours catéchétiques.  En fonction des milieux, la RSE est un maillon important de la vie paroissiale, elle offre de la formation, prend soin des relations entre bénévoles, parents et enfants.  Elle s'intéresse aux difficultés de chacun et sait proposer des pistes de solutions porteuses de vie.  Mais savez-vous que votre RSE prend à cœur son propre perfectionnement?  Elle participe à des rencontres ou des ressourcements régionaux et diocésains.  À chaque année, elle assiste à 6 jours de formation continue autour de différents thèmes pertinents à la mission ici, aujourd'hui.

Cet hiver, votre RSE a peut-être suivi une formation l'initiant à l'analyse narrative de la Bible.  Cette approche permet d'observer l'architecture des textes saints et conduit à questionner de manière nouvelle leur signification.  Pour votre plaisir, essayez le petit exercice suivant (d'après Marguerat et Bourquin, 1998).  Il suffit de prendre connaissance des informations de la colonne 1 et de tenter de mettre à la bonne place (dans la colonne 2) les bouts de texte de la colonne 3 relatant le court récit de la guérison de la belle-mère de Pierre.  (Matthieu 8, 14-15) 

1

2

3

La situation initiale, nécessaire pour comprendre la situation, elle situe le qui, le quoi et parfois le comment.

 

 

 

 

 

 

Comme Jésus entrait chez Pierre,

il vit sa belle-mère couchée

avec de la fièvre.

Il lui prit la main,

et la fièvre la quitta.

Elle se leva,

et elle le servait.

 

 

 

 

Le nœud constitue le déclenchement de l'action.  C'est souvent le détonateur de la tension dramatique où est exposé la difficulté, le conflit, le problème qui demande une résolution.

 

L'action transformatrice est le pivot du récit qui permet de passer de la situation initiale du récit à sa situation finale en amenant l'élément de résolution.

 

Le dénouement est une étape symétrique au nœud qui décrit les effets de l'action transformatrice.

 

La situation finale expose le nouvel état de la situation.  La tension dramatique est apaisée.

 

C'est ce qu'on appelle le schéma quinaire.  Cette grille est applicable à n'importe quel récit (peu importe sa longueur).  La compréhension de cette structure narrative nous permet de repérer les libertés que prennent les auteurs face à la construction de leur texte trahissant ainsi leurs intentions ou mettant en lumière l'emphase voulue par l'auteur.

Dans l'exemple de la guérison de la belle-mère de Pierre, il est intéressant de savoir que la condition de la femme juive de l'époque lui interdisait de servir un rabbi.  On peut alors s'interroger sur le sens de l'action transformatrice de Jésus.  N'a-t-il fait que la guérir ou y a-t-il un message de liberté qui dépasse les conditions sociales?  Qu'est-ce que ça nous dit pour aujourd'hui?  Avec un peu d'humour on pourrait presque dire que Jésus a initié le féminisme dès le premier siècle.

 

 

 

 

 

Revenir