C'est parti!

9 mars 2013

Certains disent qu'il était temps, d'autres disent que c'est trop tôt, mais chose certaine, le conclave débutera mardi prochain. Je me rends place Saint Pierre au moins quatre fois par jour depuis près de deux semaines. Accompagné de mon inséparable sciatique (un compagnon de longue date) je m'assois régulièrement sous une ou l'autre des colonnades pour simplement regarder et observer les mouvements de la foule.

Deux choses m'ont tout de suite frappé lors de mes premières incursions sur la place : le nombre de visiteurs et la présence des médias. Si les premiers constituent une présence habituelle, il y a certes une plus longue colonne de visiteurs en attente de leur admission dans la basilique depuis mon arrivée. Cette foule a varié sensiblement en fonction de la température, mais sans jamais diminuer. Les médias, eux, sont omni présents, tout comme sont impressionnantes leurs installations de télédiffusion.  Il serait intéressant de mesurer le niveau d'ondes magnétiques qui nous agresse à chaque instant sur la place ainsi qu'aux alentours.  

Tout se déroulait de manière bon enfant jusqu'à hier matin vers 11h. Les cardinaux sont en réunion dans la salle Paul VI et j'entre dans une église pour prier un peu. Surprise! Je rencontre la correspondante de Radio-Canada en Europe qui, avec son équipe de tournage, prend du visuel. Nous nous connaissons depuis plusieurs années et nous nous étions rencontrés deux ans auparavant à l'occasion de la canonisation du Saint Frère André. Salutations, accolade présentation de son équipe et nous échangeons les derniers potins de Rome lorsque son portable vibre et lui indique que la date du conclave vient d'être annoncée. Or, le point de presse n'a lieu qu'après la levée de la séance du matin. Force est de reconnaître que quelqu'un a «twitté» l'information avant qu'elle ne soit officiellement diffusée aux médias. Tout cela fut évidemment confirmé par la suite.  

Ce matin, place Saint-Pierre, la foule a triplé et tous les médias se sont donné rendez-vous pour l'arrivée des cardinaux. Oui, c'est vraiment parti. Les prochaines congrégations prendront très certainement une tournure tout autre, à preuve la sortie des prélats ce midi qui semblait vouloir continuer leurs rencontres sur le parvis de l'aula. Les visiteurs continueront d'affluer de toute part et plusieurs envisagent de camper littéralement sur place afin d'observer la fameuse fumée blanche. Bref, l'élection du successeur de Pierre ne laisse personne indifférent. Il nous reste maintenant à accompagner nos cardinaux par la prière.

Richard Saint-Louis, d.p. 


Commentaire

*
*
Quelle est la somme de 2 et 6?*

Revenir