Cardinalat et bilan

Tout cet engagement et ce service généreux à l’Église de Montréal méritaient un repos qui était même devenu obligatoire. Au jour de ses soixante-quinze ans en 1986, Mgr Grégoire présente sa démission au Saint-Père et attend une réponse. Celle-ci tarde à venir pour se présenter au printemps 1988, sous une forme totalement inattendue : Mgr Grégoire sera fait cardinal le 28 juin 1988. Chacun comprend que Jean-Paul II lui apporte la reconnaissance de ses mérites. Docile, Mgr l’Archevêque se rend à Rome, avec ses collaborateurs immédiats.

Les étapes du consistoire sont pour lui une prière, une longue prière, une « célébration » dans la joie, coupée de rencontres amicales. Les fidèles de Montréal se réjouissent et lui feront grande fête l’automne suivant.

Revenir