Sept habitudes pour des paroisses plus vertes

Poursuivant sur la thématique de la Création, voici sept habitudes que les curés et les paroissiens peuvent adopter pour aider l’environnement. Conçues pour rendre les paroisses plus vertes, ces suggestions s’inspirent du site Internet du Programme Église verte.

1. PASSAGES VERTES

Inclure des passages bibliques parlant de la nature et de la création à l’occasion de diverses célébrations liturgiques, tout au long de l’année. Une bonne prédication à partir d’un de ces textes, peut susciter chez les paroissiens une meilleure conscientisation de leur responsabilité face à l’environnement et les inciter à être plus proactifs quant à la protection de celui-ci.

(Photo : LÉVESQUE)2. EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE

Évaluer la quantité d’énergie consommée dans les locaux paroissiaux. Les curés et leurs paroissiens peuvent faire un audit énergétique en parcourant simplement l’église et les lieux attenants, ou encore, en engageant un professionnel pour le réaliser. Une évidence : changer les ampoules conventionnelles par des ampoules fluo compactes moins énergivores. Les économies réalisées par l’efficacité énergétique peuvent être réinvesties dans les projets apostoliques de la paroisse.

3. L’ENTRETIEN DES TERRAINS ET BÂTIMENTS

Planter des arbres résineux ou feuillus, des arbustes et installer une mangeoire pour les oiseaux. Remplacer l’herbe par du trèfle qui ne nécessite ni fertilisants, ni arrosages fréquents, et permet de n’être tondu qu’occasionnellement. Quand il y a rénovation, prendre de la peinture recyclée ou non-toxique.

4. RÉDUIRE LES DÉCHETS

Adopter la règle des quatre "R" : recycler, réutiliser, réduire et reconvertir. Le Programme Église verte offre des boîtes à recyclage gratuites pour la collecte des piles et des cartouches d’encre usagées. Offrir la nourriture non-consommée lors d’événements sociaux à des Soupes populaires et composter les restes. Pour les grands rassemblements paroissiaux, Ékovia fournit des assiettes et ustensiles respectueux de l’environnement.

5. UN MENU RESPONSABLE

Les rassemblements tiennent une place importante dans la vie d’une paroisse; ils sont généralement l’occasion d’un repas, d’où la nécessité de servir des produits alimentaires équitables, locaux, et biologiques. Compléter cela avec un jardin potager paroissial, qu’il soit sous serre ou extérieur. Planter des arbres fruitiers sur le terrain, puis, après la saison de la récolte, servir ces produits frais à l’occasion des rassemblements paroissiaux. Faire des conserves et des confitures et les offrir à des Soupes populaires.

6. TRANSPORT DURABLE

De nos jours, avec moins de paroisses à Montréal et moins de gens vivant près de leur lieu de culte, il n’est plus aussi facile de marcher jusqu’à l’église pour participer à la messe dominicale. Mais cela ne signifie pas que les paroissiens doivent venir au volant de leur 4X4. Il suffit d’organiser un covoiturage pour la paroisse, d’installer des supports à bicyclettes sur le terrain de l’église et d’afficher l’horaire des autobus sur le babillard de la paroisse.

7. LA CONSERVATION DE L’EAU

Les toilettes publiques représentent généralement la plus grande consommation d’eau dans les locaux paroissiaux. Quand vient le temps de rénover, pourquoi ne pas opter pour des réservoirs à toilette de six litres. Dans des grands seaux ou des réservoirs, recueillir l’eau de pluie pour ensuite en arroser le terrain. Installer des minuteries sur le système d’arrosage et réparer les fuites d’eau peut économiser beaucoup d’eau. Lors des réunions, servir de l’eau du robinet plutôt que de l’eau en bouteille est un autre geste écologique.

Par Jennifer De Freitas

 

 

 

Revenir