Nos blogueurs

Les blogues sont devenus un moyen habituel d’entrer facilement en contact avec des journalistes, des professionnels, des auteurs. Des blogues sur différents thèmes seront présentés régulièrement dans cette rubrique. Dans le but de créer un dialogue ou une interaction, vous pourrez échanger vos commentaires avec un blogueur.

L’abbé Silvain Cloutier est prêtre depuis le 14 décembre 2006. Au cours des dernières années, il a eut la joie de travailler comme vicaire au sein de communautés chrétiennes de Montréal-Nord, de Mercier-Est et d’Hochelaga-Maisonneuve. À travers l’exercice de son ministère, il a rencontré de nombreux baptisés(es) et des prêtres rayonnant de foi, d’espérance et de charité.Nouveau directeur de l’Œuvre des Vocations du diocèse de Montréal (ovdm.org) et du Service de la pastorale des vocations sacerdotales, il nous partagera le témoignage de vie, le ministère pastoral et la prière de nombreux prêtres diocésains. Il nous parlera de la vie de Dieu qui est présente en notre Église, témoignage de la collaboration entre des prêtres et les fidèles qui leur sont confiés. Il nous conviera à prier pour les vocations, les séminaristes et les prêtres de notre diocèse. Il nous invitera aussi à soutenir et promouvoir en nos familles, nos paroisses, nos lieux de travail, le discernement vocationnel des jeunes et moins jeunes qui ressentent un appel à devenir prêtre diocésain. Il ne fait de doute que Jésus continue d’interpeller aujourd’hui. En cette année de la foi, soyons ensemble porteurs de la vie de Dieu et de l’espérance chrétienne!

Lire le blogue

j_gauthier_photo-135-135-2 Jacques Gauthier, né à Grand-Mère en 1951, a enseigné une vingtaine d’années à l’Université Saint-Paul d’Ottawa. Marié, père de famille et grand-père, il a obtenu son doctorat en théologie à l’Université Laval en 1987. Il vit à Gatineau.

Poète et essayiste, Jacques a publié soixante-cinq ouvrages sur les âges de la vie, la poésie, la spiritualité, la prière, les grandes figures chrétiennes. Quelques-uns de ses recueils de poèmes ont remporté des prix littéraires. Ses livres sont traduits en plusieurs langues et diffusés dans toute la francophonie. Voir la bibliographie.

Le Conseil des arts et des lettres du Québec lui remettait en 2002 le Prix à la création artistique en région. Spécialiste du poète Patrice de La Tour du Pin et de sainteThérèse de Lisieux, il donne des conférences autant en France qu’au Québec, anime des retraites spirituelles dans les paroisses et les communautés, collabore à l’émission Le Jour du Seigneur à la télévision de Radio Canada. Il écrit aussi dans plusieurs revues ici et en France comme le Prions en Église. Voir ses activités sur son site Web, sa biographie.

Lire le blogue

Anne Bourdon s’est d’abord occupée de mettre en place au diocèse de Montréal le secrétariat de la Journée mondiale de la jeunesse en 2002, plus particulièrement de correspondre avec les jeunes pèlerins du monde entier, et organiser leur inscription. Une aventure inédite et passionnante. Diplômée d’État (France) en animation sociale et culturelle, et d’un certificat de maîtrise en Lettres, elle a développé une expérience pertinente d’animation dans des quartiers défavorisés et de formation auprès d’adultes en France, en Nouvelle-Écosse et au Québec. Elle s’est naturellement intéressée à la dimension sociale de la pastorale et travaille comme assistante administrative auprès du directeur de l’Office de la Pastorale sociale. Elle se propose de vous faire voyager dans différents secteurs de Montréal et Laval, de vous présenter des actions, des réflexions, des interpellations au plus près de la réalité des quartiers où sont implantés des agents de pastorale sociale, ou encore de vous faire voir les nouveaux visages de la justice sociale sur le terrain.

Lire le blogue

Denis Gagnon o.p.
Dominicain
Auteur du blogue « L’évangile au risque du quotidien », un billet hebdomadaire sur les enjeux de la foi.Denis Gagnon signe régulièrement des articles dans des revues comme Présence Magazine, Vivre et Célébrer, Prions en Église, Prêtre et pasteur.

Lire le blogue

7 réponses à to “Nos blogueurs”

  • Alexis Pearson:

    Alors nous sommes le 2e groupe (peut-être?) à partir à la JMJ? Arrivés sains et saufs à Paris, les pèlerins du forfait 5 (Paris, Taizé, Barcelone, Madrid) sont en ce moment en train de somnoler doucement dans leurs chambres quadruples, triples ou doubles à la Résidence internationale de Paris (auberge de jeunesse).

    Euh… Tous en train de somnoler doucement? Qui sait… Peut-être y en a-t-il d’autres, comme moi, à qui – en cette première nuit de décalage horaire – le sommeil échappe!

    Alors, je m’improvise blogueuse durant cette nuit d’insomnie féconde où je sens que Dieu est à l’oeuvre: il prépare mon coeur à vivre profondément cette communion dans la foi avec des centaines de milliers de JMJistes du monde entier.

    Les pensées qui m’habitent en cette nuit sont celles-ci:

    Est-ce qu’il faut être chrétien pour aimer à la manière de Dieu? Je pense que non. En fait, toutes les personnes qui ont déjà été amoureux connaissent ce désir puissant, irrationnel, qui nous pousse à vouloir vivre l’intimité la plus parfaite avec la personne aimée: ça, c’est comme l’amour de Dieu pour nous. Et l’intimité se résume à ceci: se recevoir radicalement de l’autre, et laisser l’autre se recevoir radicalement de nous. Un don réciproque et généreux.

    La nouveauté du Christianisme me semble être ceci: Quand Jésus pendait sur la Croix, quand il guérissait les malades, quand il pardonnait aux pécheurs, il disait: c’est possible de se recevoir l’un de l’autre même du pire criminel. L’amour n’est pas exclusif aux personnes « justes ». La famille de Dieu a les bras larges pour accueillir.

    Bien évidemment, le péché réduit notre capacité à aimer; c’est comme si elle cause des « interférences » dans le don réciproque que nous sommes appelés à vivre. Par contre, ce qu’il faut se rappeler constamment, c’est que l’amour n’est pas l’apanage de celui qui n’a jamais péché. Jésus a donné sa vie pour le monde. Nous aussi nous sommes appelés, en Lui, à faire de même.

    Union de prières avec tous ceux et celles qui suivent notre voyage de près ou de loin, en Europe ou au Canada. Et bonne nuit pour ceux dont, chez nous, c’est bientôt l’heure du dodo :)

    Alexis Pearson,
    Pèlerin et coordonnatrice pour le forfait 5 (Paris, Taizé, Barcelone et Madrid)

  • rahiche:

    je tien a vous dire merci et pardon poure les faute brefe on nous a dit que vue que je sui musuleman et ma femme cretiene cahtolique on et pas considerer comme marie et femme et si elle change ça religion ça changerai quelque chose et parsque je sui arabe et elle occidantal je croi que vous autan que homme de dieu vous aver votre mos a dire je veus juste savoire si vous trouver ça normale ici on algerie la ou les pere blanc on ete crèe on a pas se genre de comporteman et je trouve le canada et un grand paye et se genre de chose na pas lieux detre et si leglise trouve ça normale ya persone poure dire non ou aporte une aide morale a ma femme je veus pas que quelqun la contrain a change de religion merci oncor

    • Bonjour Aline,Il ne s’agit pas d’un eritaxt d’une nouvelle de science fiction mais tout simplement du debut de mon article dont je suis evidemment l’auteur.Bon courage pour l’expose,Bruno Fay

  • therrien richard:

    je suis chretien croyant marie a une musulmane croiyante.on va avoir un bebe,j,ai beaucoup de respect pour elle,pour moi elle est plus chretienne que tout les chretien que j,ai connu dans ma vie,comment on va l,elever,moi je tien au bateme,elle non.donnez moi des sugegsion merci ou dite moi a qui m,adresser

  • martine:

    Bonjour,

    je veux faire baptisé ma fille, je n’ai pas un parrain et une marraine mais je veux 2 marraines , ( soit une marraine et un temoin comme ils disent) ma paroisse refuse mon temoin comme marraine car il me mentionne que le temoin ne dois pas etre catholique ??? je comprends pas… j’ai lu un article de Benoît-Marc Boyer, prêtre
    qui specifie que si on en veut deux marraines, la complémentarité sexuelle sera nécessairement respectée. est-ce que ma paroisse a le droit de me le refuser ?

    merci

  • lucie:

    bonjour,
    j’ai été athée la plus grande partie de ma vie et depuis quelques années, je subi l’éveil de ma conscience-spirituelle dû à toutes sortes d’événements qui ont considérablement bousculé le cour de ma vie. quand telles choses nous arrive, on devient très obscure et l’espoir évanoui en tout ce dont on avait toujours cru. moi, par chance ou par mon destin/épreuves que Dieu a bien voulu mettre sur mon chemin, j’ai été je trouve plus que chanceuse. je retrouvé la vie après avoir été morte pendant autant d’année (car c’est ce que je me suis rendu compte). je souhaite maintenant faire découvrir à tous cette joie de vivre profonde et durable que je vie depuis plusieurs années maintenant – j’espère pouvoir devenir un agent propagateur de la création de Dieu et du message du Christ un des messagers de Dieu et probablement celui le plus élevé de tous venu pour pousser sur l’évolution de la société. je vous souhaite à vous tous l’éveil de votre conscience. voici quelques enseignements qui m’ont grandement touchées :

    source :

    « Nouvelle Terre, de Eckhart Tolle(Audio Book English version) un Spirite tel que décrit par Allan Kardec en 1856
    « Unit avec tout, de Eckhart Tolle »
    « Power of Now

    1. Quel est le rôle des religions établies dans l’émergence de cette nouvelle conscience ? Bien des gens sont déjà conscients du fait qu’il existe une différence entre spiritualité et religion.

    2. Ils réalisent que le fait de disposer d’un système de croyances – un ensemble de pensées que vous considérez comme vérité absolue – ne fait pas de vous une personne spirituelle, quelle que soit la nature de ces croyances.

    3. En fait, plus vous assimilez vos pensées (croyances) à votre identité, plus vous vous coupez de votre dimension spirituelle intérieure. Bien des gens « religieux » restent pris à ce niveau. Comme ils assimilent la vérité à la pensée, une fois qu’ils sont complètement identifiés à leurs pensées (leur mental), ils prétendent être les seuls possesseurs de la vérité.

    4. Inconsciemment, ils ne font que protéger leur identité et ne réalisent surtout pas les limites de la pensée. À moins de croire (penser) exactement comme eux, vous êtes selon eux dans l’erreur. Il n’y a pas si longtemps, ils vous auraient tué pour cela tout en se sentant tout à fait justifiés de le faire. C’est d’ailleurs ce que certains font encore de nos jours.

    5. La nouvelle spiritualité, c’est–à-dire la transformation de la conscience, émerge dans une grande mesure en dehors des structures religieuses institutionnalisées actuelles. La spiritualité a toujours existé dans les religions dominées par le mental. Mais les hiérarchies institutionnalisées se sont toujours senties menacées par elle et ont souvent essayé de la supprimer.

    6. L’ouverture à la spiritualité à grande échelle en dehors des structures religieuses est un phénomène entièrement nouveau. Autrefois, cela n’aurait pas pu se concevoir, surtout en Occident, la culture la plus dominée de toutes par le mental, culture où l’Église chrétienne avait une franchise virtuelle sur la spiritualité.

    7. Il était foncièrement impossible de discourir sur la spiritualité ou de publier des livres dans ce domaine à moins d’avoir été approuvé par l’Église. Si vous ne l’étiez pas, on vous réduisait illico presto au silence.

    8. Mais de nos jours, il y a des signes de changements, même dans certaines confessions et religions. Il est réconfortant et gratifiant de constater le moindre signe d’ouverture, entre autre la visite du pape Jean-Paul II à une mosquée et une synagogue.

    9. En partie à cause des enseignements spirituels issus des religions établies, mais aussi grâce à l’arrivée des anciens enseignements orientaux, un nombre croissant d’adeptes des religions traditionnelles peuvent désormais se détacher de leur identification à la forme, au dogme et aux systèmes de croyances rigides pour découvrir la profondeur cachée originale propre à leur tradition spirituelle.

    10. Par la même occasion, ils découvrent cette profondeur en eux. Ces adeptes réalisent ainsi que le degré de spiritualité n’a rien à voir avec ce que vous croyez, mais tout à voir avec votre état de conscience. Et cette prise de conscience détermine la façon dont vous agissez dans le monde et avec autrui. Ceux qui ne réussissent pas à voir au-delà de la forme s’incrustent davantage dans leurs croyances, c’est-à-dire dans leur mental.

    11. Nous assistons donc en ce moment non seulement à une expansion sans précédent de la conscience, mais également, en parallèle, à un fort renforcement de l’ego. Certaines institutions religieuses acceptent de s’ouvrir à cette conscience nouvelle, alors que d’autres durcissent leurs positions et rejoignent les rangs de toutes les autres structures créées par l’homme pour permettre à l’ego de se défendre et de contre-attaquer.

    12. Certains cultes, confessions, sectes ou mouvements religieux forment des entités collectives totalement fondées sur l’ego et aussi rigidement identifiées à leurs positions mentales que les partisans de n’importe quelle idéologie politique fermée à une quelconque autre interprétation de la réalité que la leur.

    13. Mais, comme l’ego est destiné à se dissoudre, toutes ses structures rigides, qu’elles soient de nature religieuse, institutionnelle, corporative ou gouvernementale, se désintégreront de l’intérieur, même si elles semblent profondément ancrées.

    14. Ce sont les structures les plus rigides, les plus hermétiques au changement qui s’effondreront les premières. C’est ce qui s’est déjà produit dans le cas du communisme soviétique. Ce régime politique ne semblait-il pas ancré à tout jamais, solide et monolithique ?

    15. Pourtant, en quelques années, il s’est désintégré de l’intérieur. Personne ne l’avait prévu et tout le monde fut pris par surprise. Quelques autres belles surprises de cet ordre nous attendent !

    « Nouvelle Terre, de Eckhart Tolle(Audio Book English version)
    « Unit avec tout, de Eckhart Tolle »
    « Power of Now

Laisser un commentaire

*