Famille

«De te laisser parler d’amour…»

Cher papa,
En cette fête des pères, «c’est à ton tour de te laisser parler d’amour», comme dit la chanson de Gilles Vigneault. Ton tour… Peut-on aimer à tour de rôle? L’un après l’autre, et seulement après? Que ce soit son père, sa mère, son parrain, sa sœur, peut-on s’abstenir d’en aimer l’un pour s’adonner à aimer l’autre? «Quand j’aime… j’aime pour toujours», dit une autre chanson, cette fois-ci de Richard Desjardins.

Vigneault chante que le tour consiste à se «laisser parler d’amour». L’expression a ému bien des amoureux depuis qu’elle existe. Elle a donné du fil à retordre à certains qui n’arrivent pas à se laisser parler d’amour. Taisez-vous : c’est trop demander à mon cœur que de laisser de la place aux sentiments, les bons sentiments, surtout celui de l’amour.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


Des cadeaux irremplaçables

Chaque année, à l’occasion du nouvel an, un couple m’envoie ses vœux par la poste. Les souhaits sont toujours accompagnés d’une photo de toute la famille : papa, maman, les trois garçons et la petite dernière. D’une année à l’autre, les photos se ressemblent et manifestent des différences tout à la fois. Les adolescents poussent et s’étirent comme des peupliers. Physiquement, ils changent beaucoup mais j’arrive à les identifier facilement. Ces derniers temps, les parents ont commencé à laisser paraître une ride ou deux.

Je pense aux prochaines photos. J’ai hâte de voir arriver, dans le décor, les amoureuses des garçons, le conjoint de la fille. J’ai surtout hâte de voir apparaître les enfants de la troisième génération. Chaque photo est pleine d’avenir, un avenir que je veux le plus ensoleillé possible.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.