Jean-Guy Roy

L’Ebola… sur toutes les lèvres!

Depuis quelques semaines, les médias nous inondent d’informations sur la propagation du virus Ebola qui fait des ravages sans précédent en Afrique de l’Ouest. Ce virus cause une épidémie dont on ne peut encore contrôler l’expansion, faute d’un médicament efficace et sécuritaire. Découvert en 1976 en République du Congo et au Soudan, ce virus connaît une résurgence depuis février 2014 dans le sud de la Guinée. Ce dernier s’est vite répandu dans les états voisins, la Sierra Leone et le Libéria. Le virus Ebola provoque une maladie aiguë et grave, souvent mortelle si elle n’est pas traitée rapidement. Cause de malheur, cette éclosion de la maladie surgit dans un continent qui n’en finit plus d’accumuler les malheurs et les désastres humanitaires. Continent souvent oublié, l’Afrique vulnérable et en manque de tout, se voit aux prises avec des fléaux des plus ravageurs et des guerres tribales et fratricides qui minent tout élan de développement.

Lire la suite de cette entrée »

Ensemble pour éliminer la pauvreté

Chaque année depuis 1993, on célèbre partout dans le monde le 17 octobre la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Je ne sais pas s’il faut célébrer ou se retrousser les manches!  Comment parler en quelques phrases d’un sujet aussi vaste que le monde et aussi complexe.  Lors du sommet du Millénaire en 2000, les leaders de 191 pays ont signé une déclaration pour mettre fin à la pauvreté d’ici 2015 avec huit grands objectifs à atteindre.  Qu’en est-il quatorze ans plus tard? Des progrès considérables ont été enregistrés et des efforts plus que louables ont été menés un peu partout dans le monde.  On constate des progrès spectaculaires dans certains secteurs mais des avancées plus que timides sur d’autres plans.  Une tâche plus que colossale!

Lire la suite de cette entrée »

Enseigner sous un ciel peu clément

Décidément, la grogne se fait hautement sentir un peu partout dans la province.  Il y a de quoi craindre le pire même si le Premier ministre Couillard se fait rassurant en venant  à la rescousse de ses ministres vedettes dans la tourmente des compressions budgétaires.  Dans cette restructuration majeure et vigoureuse dans les secteurs de la santé et de l’éducation, on assure bien entendu qu’il n’y aura aucune coupure dans les services à la population. Allons-y voir ! Ce n’est pas ce qui se passe sur le terrain, soyez-en certains.  Des coupures de 3 milliards de dollars dans le budget provincial, c’est près de trois fois plus ce qui avait été annoncé lors de l’élection du gouvernement libéral.  Après la « médecine de cheval » administrée dans le secteur de la santé, voilà que le ministre Yves Bolduc  se prépare aussi à une réforme en profondeur du système d’éducation. Tout le personnel enseignant, l’ensemble des directions d’établissements scolaires publics et privés sont sur le qui-vive.  Entre le ministre Bolduc et les commissions scolaires, ça chauffe ardemment, la tension est plus que palpable.  Le sort de ces dernières se retrouvera dans le collimateur du gouvernement après les élections scolaires du 2 novembre.  On peut imaginer assez facilement le climat de révolte qui règne dans certains milieux scolaires.

Lire la suite de cette entrée »

Quand l’austérité nous mène…

Avec la rentrée automnale, les dossiers d’actualité refont résolument surface et les enjeux politiques occupent le devant de la scène. Il s’en brasse des grosses affaires depuis quelques semaines à tous les paliers gouvernementaux et municipaux. Avec sa majorité confortable et rassurante, le gouvernement Couillard y va vigoureu-sement. Il fallait s’y attendre un peu depuis les énoncés économiques et les coupures draconiennes annoncées avec fierté et en grande pompe il y a quelques mois. La création de deux comités au lendemain des élections, le premier sur la fiscalité et l’autre sur la révision des programmes donnaient le ton et la direction du nouveau gouvernement dans la réingénierie du Québec. Le mot d’ordre de ce gouvernement : « Il faut vivre selon nos moyens !» Nous espérons de tout cœur que cela s’applique aussi aux élus en place. Après quelques mois aux commandes de l’État et de nombreux débats houleux un peu partout dans la province, plusieurs cherchent encore la vision de ce gouvernement.

Lire la suite de cette entrée »

Tomber dans les pommes!

On ne s’y trompe pas, l’automne s’installe assurément. La température dégringole, les feuilles se colorent petit à petit et la grisaille prend le dessus progressivement. Mais il y a toujours des journées ensoleillées qui surprennent et qui nous invitent à partir en balade à la campagne, à marcher en forêt, à sillonner les routes des vignobles et des nombreuses pommeraies de la province. Cueillir des pommes en famille ou avec des amis sous un soleil radieux, quelle expérience formidable. Oui, c’est le temps de tomber dans les pommes! Le Québec regorge de superbes vergers à moins d’une heure des grands centres urbains. Allez, partons à la découverte de nos vergers et de ce fruit légendaire!

Lire la suite de cette entrée »

Scepticisme ambiant!

Dans ce monde si souvent marqué par l’illusoire et le superficiel, les marchands de bonheur instantané foisonnent, pourvus à souhait d’une collection de recettes miracles qui finissent par être malheureusement et trop fréquemment une arnaque bien emballée, surtout bien ficelée. Avides de succès à portée de main, nous cédons candidement sans trop mesurer l’impact de nos choix impulsifs; les jeunes particulièrement vulnérables à ces offres mirobolantes sont la proie facile de ces arnaqueurs enjôleurs naviguant dans tous les recoins cette grande toile du Web. « À qui peut-on faire confiance par les temps qui courent? » clament la plupart des gens.

La commission Charbonneau, mise sur pied par le gouvernement Charest le 19 octobre 2011 après bien des réticences par ce dernier et pour cause, a entendu son dernier témoin. Imaginez, c’était le 189e témoin. Que de révélations au cours de ces audiences de la honte! Nous en avons appris des vertes et des pas mûres sur ceux et celles qui dirigent la destinée de nos institutions publiques. Et on se demande pourquoi nos gouvernements et nos villes croulent sous les déficits financiers. Quand nous prenons conscience des effets pervers de tous ces réseaux de collusion sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction, nous avons l’impression de vivre dans une société en pleine décadence, sans assise morale, privé d’authentique leadership. Comment des hommes et des femmes de haut calibre sur le plan des compétences peuvent-ils frauder ainsi les contribuables, le peuple quoi?

Lire la suite de cette entrée »

Visite de Jean-Paul II, 30 ans plus tard!

Trois décennies déjà! Il y a des événements majeurs dans l’histoire d’un pays, d’une province. La visite du Pape Jean-Paul II, en septembre 1984, fait partie sans nul doute de ces moments forts de notre pays. Oui, cette visite assez unique restera marquée dans la mémoire de millions de Canadiens, de Québécois. Jamais une personnalité n’aura mobilisée autant de personnes dans l’histoire du pays. Un séjour de douze jours où l’homme en blanc, âgé de 63 ans à l’époque, aura parcouru le deuxième plus grand pays du monde sans incident, telle «une colombe». Pour cet illustre pèlerin, ce ne fut pas moins de 15 000 kilomètres franchis de l’Atlantique au Pacifique, souvent contraint de se soumettre à une météo quelque peu maussade. Mais rien n’empêcha les foules de se masser sur le passage de ce pape charismatique et dans les rassemblements prévus par les organisateurs de cette méga tournée. Pourtant, ce peuple de fidèles croyants avait pris ses distances par rapport à l’Église, avait même quelque peu tourné le dos à cette institution qu’il trouvait trop rétrograde. Mais que reste-t-il de tout cela 30 ans plus tard?

Lire la suite de cette entrée »

C’est la rentrée!

Terminées les vacances! Le Québec repart en grand ces jours-ci. La cloche a sonné, finies les vacances. Avec l’arrivée de septembre, la grande rentrée automnale a lieu avec son lot de défis et de surprises. Tout se remet en branle dans ce Québec un peu essoufflé par tout ce qui se brasse sur le plan économique. Le gouvernement Couillard claironne haut et fort depuis son arrivée au pouvoir ses intentions d’instaurer l’austérité budgétaire. Il faut sabrer ici et là, un point c’est tout. Ce n’est pas la première fois que des élus en font l’annonce. Mais, selon le gouvernement majoritairement élu, on passera cette fois-ci vraiment à l’action. Le plan de match est sur la table et les centrales syndicales n’ont qu’à bien se tenir. La rentrée automnale fait déjà frissonner les employés de certains secteurs de la société et risque d’être assez chaude merci! Depuis quelques semaines, la grogne des employés municipaux donne déjà le ton à cette rentrée qui sera haute en couleur. Rien ne semble broncher du côté gouvernemental. Tout est sous contrôle, semble-t-il.

Lire la suite de cette entrée »

Un peu de météo!

De quoi parle-t-on dans nos conversations quotidiennes? De tout et de rien quoi. Toutefois, c’est bien connu de tous, la météo arrive en tête du palmarès des conversations usuelles. Lorsque l’on ne sait quoi dire, on parle météo à coup sûr. Elle se glisse spontanément dans toutes les conversations anodines comme si elle faisait partie de nous. C’est sans aucun doute le sujet de conversation passe-partout au fil de nos rencontres, de nos voyages et de nos sorties. Sans nul doute, la météo au Québec fait partie de notre ADN culturel. Il est vrai que notre coin de pays est riche de la variété de ses quatre saisons typiquement bien campées et accompagné d’un climat très changeant. Chaque saison nous apporte ses couleurs, sa température et à certains égards ses inconvénients et ses joies. Mais est-ce si banal que cela de parler de météo? Celle-ci occupe au moins 5% de toutes les nouvelles quotidiennes dans les médias. Car la météo, vous en conviendrez, ce n’est pas seulement une affaire de badinage sur la pluie et le beau temps. C’est une question fondamentale, elle module un peu, beaucoup même, nos agendas et ses aléas bousculent parfois nos projets et même nos vies. Dans quelques jours, plus d’un millier de météorologues internationaux se retrouveront dans la métropole pour parler de la météo du futur. La météo, au fond, c’est pour toute la vie et j’ajouterais, même après!

Lire la suite de cette entrée »

La langue commune, 40 ans plus tard!

Notre histoire commune est marquée de moments importants, voire décisifs. Tel est celui de la reconnaissance de notre identité linguistique. Le 31 juillet 1974, après bien des tergiversations, le français devenait la seule langue officielle du Québec. Moment historique dans l’histoire de ce petit peuple en quête de légitimité et de respect identitaire au sein d’une mer anglophone, celle de l’Amérique du Nord. Au cœur de la Révolution tranquille, il va s’en dire, les débats plus qu’animés n’ont pas manqué et celui de la langue a toujours suscité bien des passions et des échauffourées assez houleuses. Plusieurs d’entre nous se souviennent de cette période d’effervescence assez unique dans notre parcours historique. Depuis des années de plus en plus de voix s’élevèrent chez les francophones d’ici pour réclamer avec vigueur une plus grande légitimité de la langue française, mais aussi la mise en place de mesures pour protéger adéquatement cette langue que la population souhaitait vraiment commune. Ces Gaulois d’Amérique du Nord voulaient survivre et laisser à leurs descendants leur langue et leur culture. Rien n’a jamais été simple dans ce débat demeuré au fil des décennies assez explosif!

Lire la suite de cette entrée »