L’évangile au risque du quotidien

La paix!

L’ONU a déclaré le dimanche 21 septembre : Journée internationale pour la paix.

La paix! Un mot tout court pour exprimer une grande idée, un rêve fou, un trésor fragile et pourtant indispensable. C’est le bonheur des hommes, des femmes, des jeunes, des anciens qui est en jeu.

Des foyers de guerre brûlent sur la planète. Des pays s’entredéchirent. Des haines violentes attaquent. On tue. On viole. On vole. On commet les pires injustices. On prive des gens de leur liberté, de leur droit de vivre décemment. Des pauvres, des petits sont souvent les principales victimes de ces conflits.

Lire la suite de cette entrée »

Le bruissement d’un souffle ténu

Dans les années 70, des théologiens annonçaient la mort de Dieu. Les cours de certaines facultés de théologie préparaient des funérailles de première classe. Le tout baignait dans un inconfortable discours sur les crises et les conflits que connaissait l’Église. On accusait le clergé de sombrer dans des comportements d’adolescents. On croyait que les curés et leurs vicaires cédaient aux moindres caprices pour se mettre au goût du jour.

Avec le temps, on reconnut que la situation n’était pas aussi simple. L’Église bougeait, c’est certain. Mais elle bougeait comme l’ensemble de la société bougeait. C’était peut-être un signe de santé. Et sans doute un signe prometteur d’avenir.

Le bateau Église a quitté le port tranquille. Il a abandonné les eaux calmes, devenues peut-être des eaux mortes. Il a laissé la sécurité de la terre ferme. Il a laissé ses belles assurances. Trop souvent, la fausse sérénité de l’institution ne prenait-elle pas des airs d’arrogance.

Lire la suite de cette entrée »

Assistance à personne en danger…

Nous traversons un été chaud. Le temps est chaud. Mais surtout l’actualité est fiévreuse. Dans l’ensemble de la planète, des événements dramatiques retiennent notre attention. L’état islamique fait des ravages en Iraq, en Syrie. Dans certaines régions du monde, des chrétiens et des chrétiennes sont persécutés ou réduits à l’exil. Des djihadistes assassinent des journalistes. Ils tranchent des têtes sans aucun respect pour la vie humaine. Israël et Gaza se sont affrontés, tuant des milliers d’enfants, des civils innocents. L’Ukraine est menacée par la présence des forces russes. Malgré la pause estivale de la Commission Charbonneau, les trompettes de la malhonnêteté et de l’injustice n’ont cessé de résonner tout l’été. Et que dire de l’épidémie d’Ébola…

Lire la suite de cette entrée »

Une longue quête

Depuis 2000 ans, Jésus de Nazareth traverse l’histoire en dominant l’actualité. L’humble fils de Marie arrive en tête des plus grandes personnalités. Croyants et incroyants ont perçu le personnage ou l’ont représenté sous différents angles. Une longue liste d’images, les unes en fidélité à l’Évangile, d’autres, plusieurs autres, plus ou moins en contradiction.

Les uns lui ont donné des allures de grand seigneur. Jésus se promènerait dans son domaine, inspectant et admirant sa propriété. Sur son passage, des serfs, des vassaux, des serviteurs courbés d’admiration et de respect. Le Christ apparaît alors comme un être distant, un maître que l’on craint plus qu’on aime.

Lire la suite de cette entrée »

Le temps de vivre

Avez-vous passé de belles vacances, cet été? Avez-vous eu du beau temps? Avez-vous voyagé? Avez-vous visité la parenté? Par ces questions – toujours les mêmes – nous abordons la rentrée de septembre. Nous accompagnons notre retour au boulot du récit de nos aventures estivales. Nous en avons au moins pour quatre pauses-santé.

Des vacances! Chez certains, les vacances sont rêvées pendant trois saisons et goûtées durant la quatrième, la saison chaude… Nous aimons les vacances. Ce serait, paraît-il, un droit inaliénable! La météo devrait nous fournir du beau temps durant les mois d’été. Si elle est le moindrement gentille. La nature devrait nous offrir ses plus beaux atours. On devrait nous proposer le nec plus ultra en matière de culture et de sport. Et, bien sûr, en vacances, il faudrait une bonne dose de farniente. Nous tenons à ce dépaysement pour refaire nos forces et «changer le mal de place», comme on dit. Le reste de l’année, nous consentons à subir quelques temps gris, mais au temps sacré des vacances, il faut du soleil, plein de soleil! Rien de moins!

Lire la suite de cette entrée »

Bel été!

L’aube de ce dimanche annonce une journée tout ensoleillée. Après un hiver bougon qui a attaqué les nerfs de plusieurs d’entre nous, à la suite d’un printemps pas beaucoup plus festif, nous nous apprêtons à entrer en période estivale.

Du soleil! Du soleil! Vivement du soleil! Qu’il luise avec entêtement. Même jusqu’à faire hurler de sécheresse les jardins et les champs, si le cœur lui en dit. Car nous avons grand besoin de l’astre du jour. Il nous faut cette thérapie lumineuse. Il nous faut cette caresse chaleureuse pour nous rééquilibrer.

Lire la suite de cette entrée »

La Pentecôte dans nos vies

Dieu a entendu mon premier cri de bébé. Sans doute que ce fut là ma première prière. Je n’étais même pas conscient que je m’adressais à Dieu. D’ailleurs, je ne me souviens pas de mes premières professions de foi. C’est venu comme ça, probablement à en voir d’autres prier, à voir mes parents prier, à les entendre parler de Dieu. Je ne me souviens pas quand j’ai commencé à dire le Notre Père. J’ai l’impression plutôt que cette prière fait partie de moi depuis ma conception. Elle m’habite depuis longtemps. Et je crois que c’est l’Esprit qui prie en moi depuis le jour de mon baptême.

Il m’arrive de porter attention à d’autres personnes, de reconnaître en elles les traits du Christ. Dans leur bonté, je reconnais la bonté du Christ. Dans leur amour, l’amour du Christ. Dans leur espérance, l’espérance du Christ. Dans leur passion, la passion du Christ. Je n’ai pas l’impression d’avoir choisi tout seul de reconnaître le Christ dans les autres. Je crois que l’Esprit du Christ lui-même me guide sur ce chemin d’Évangile.

Lire la suite de cette entrée »

Une présence

Le mois de juin commence avec la fête de l’Ascension du Seigneur. Le Seigneur s’en va. Il ne sera plus visible aux yeux de ses disciples. C’est le temps de l’absence.

Normalement, les récits bibliques devraient nous proposer des conversations de salon funéraire. Le maître et les disciples se retrouvent pour une dernière fois. Ils ont le cœur gros. Ensemble, ils rappellent des souvenirs. Ils jaugent la profondeur de leur amitié. Ils devinent l’impact de l’absence. Dans tout cela, de la tristesse, du regret, la souffrance de la rupture… Normalement…

Lire la suite de cette entrée »

De la gratuité de Dieu

Les anciens se souviennent sans doute de l’époque où les journaux annonçaient qu’une fille avait décidé de devenir religieuse ou qu’un garçon avait choisi de faire un prêtre. Habituellement, la nouvelle s’intitulait : «Adieu au monde».

Le monde était perçu comme un lieu dangereux, un lieu où on pouvait facilement se perdre, le lieu du mal et du péché. On admirait les courageux qui réussissaient à couper avec ce monde.

Aujourd’hui, notre regard sur le monde est bien différent. Nous reconnaissons en lui la création de Dieu. Une œuvre que nous aimons, sans mépris, sans peur, l’œuvre de Dieu. Bien sûr, il y a des guerres dans le monde, mais il y a aussi des traités de paix. Il y a de la violence, des massacres, des assassinats, mais il y a aussi de la tendresse. Nous remarquons des gens au service des autres, du respect et de la justice. Nous rencontrons des malheureux en amour, des blessés par des rancunes, des familles brisées, mais il y a aussi des familles plus chanceuses, des histoires heureuses.

Lire la suite de cette entrée »

L’être humain, une icône de Dieu

Connaissez-vous Jésus de Nazareth? Que savez-vous de lui? Avec quels yeux le regardez-vous?

Nous avons souvent tendance à auréoler le fils de Marie. À l’envelopper de mystère comme si sa filiation divine était une évidence. Il arrive parfois que nous minimisons l’homme Jésus pour accéder le plus rapidement possible au Fils de Dieu.

Attitude dangereuse. Dieu a choisi de nous rejoindre en devenant un être humain. C’est par ce chemin d’humanité que nous pouvons le rencontrer.

Lire la suite de cette entrée »