Dieu merci!

Fin de semaine de l’Action de grâce. Dans des journaux montréalais, deux textes incitent les lecteurs à profiter de la fin de semaine pour faire action de grâce et « remercier la nature » pour ses merveilles et ses bienfaits au moment où les forêts de feuillus semblent s’enflammer dans des tons de jaune, d’orange et de rouge et où les pommiers regorgent de fruits qui ne demandent qu’à être cueillis.

« Remercier la nature »??? Comment s’y prend-on pour remercier une chose, un arbre, un fleuve, une montagne, le soleil? Moi, je ne peux remercier qu’une personne pour un bienfait reçu d’elle. Quand on admire une belle toile, on ne la remercie pas, on remercie son auteur, le ou la peintre habile à qui nous la devons. Voilà le hic! L’athéisme galopant au Québec fait en sorte que dans l’opinion publique, on ne veut plus faire un rapport entre la nature et un créateur. Il semblerait désormais que le monde se soit fait tout seul et nous nous adressons à lui comme si c’était quelqu’un. N’entend-on pas des gens dire « merci la Vie » suite à un événement heureux ou encore « j’ai lancé cela dans l’univers » à propos d’un vœu qui autrefois se serait appelé une prière? C’est le retour du panthéisme c’est-à-dire de la divinisation de la nature dont Jésus nous avait pourtant délivrés en nous révélant son Père, créateur et origine du monde visible et invisible, comme le dit le credo.

Dieu merci, il y a l’Église. Oui, l’Église est une grâce. Chaque dimanche, elle convoque ceux et celles qui le veulent bien à se rassembler pour rendre grâce, pour remercier Celui à qui nous devons les forêts multicolores et les pommiers généreux. Dieu merci, il y a un peuple répandu sur toute la terre qui loue et remercie l’inventeur et l’inspirateur de ce monde « immense et beau », comme le dit la préface de la prière eucharistique pour assemblée avec enfants. Dieu merci les frères et sœurs de Jésus Christ tiennent leur assemblée dominicale depuis deux mille ans pour s’émerveiller encore et toujours du chef-d’œuvre de la création : Jésus, Christ et Seigneur, qui, par sa mort et sa résurrection, nous garantit la victoire sur la mort. Wow! Merci, Seigneur, pour ce jour où Jésus est sorti du tombeau pour déverrouiller les nôtres. Merci pour ce premier jour de la semaine où les femmes ont constaté que le tombeau était vide et où le Christ a repris contact avec les Apôtres ébahis.

Dieu merci, chaque semaine, il y a un jour, le dimanche,  pour entretenir le réflexe du remerciement envers le Peintre de nos forêts, l’auteur de la vie et le vainqueur de la mort.

Alain Roy, curé de St-Joachim

 

Source : Le blogue de Abbé Alain Roy


2 réponses à to “Dieu merci!”

  • Jocelyn Bleau:

    Très intéressant votre article intitulé « Dieu Merci! »

    Vous avez parfaitement raison, encore dernièrement un homme bien connu de Québec
    est sorti vivant d’un accident d’Hélicoptère et a remercié la Vie à plusieurs reprises,
    mais sans jamais faire allusion à Dieu.

    À chaque fois que j’entends une réflexion semblable, je me dit que la foi est absente
    de plus en plus. On a qu’à penser au miracle de la vie. À mon avis, la Vie ne donne pas la Vie. Il y a un être suprême au dessus de toute vie et je crois encore et toujours qu’il
    s’agit de Dieu.

    Votre article devrait apparaître dans les quotidiens dans l’opinion du Lecteur.

  • Jocelyn Bleau:

    Très intéressant votre article intitulé « Dieu Merci! »

    Vous avez parfaitement raison, encore dernièrement un homme bien connu de Québec
    est sorti vivant d’un accident d’Hélicoptère et a remercié la Vie à plusieurs reprises,
    mais sans jamais faire allusion à Dieu.

    À chaque fois que j’entends une réflexion semblable, je me dit que la foi est absente
    de plus en plus. On a qu’à penser au miracle de la vie. À mon avis, la Vie ne donne pas la Vie. Il y a un être suprême au dessus de toute vie et je crois encore et toujours qu’il
    s’agit de Dieu.

    Votre article devrait apparaître dans les quotidiens dans l’opinion du Lecteur.