Archive pour mai 2013

Dieu dans nos trinités

Notre vie est pleine de mystères. Ceux-ci se dévoilent un peu à la fois. Et pourtant, à l’âge de dix ans, nous avions déjà parcouru un bon bout de chemin. Nous avions déjà un bagage impressionnant de découvertes. À vingt ans, à quarante ans, à soixante ans, l’exploration de notre existence continue de nous offrir du neuf. Il paraît qu’à quatre-vingt-dix ans, il reste encore beaucoup d’inconnus que les aînés ont le plaisir de découvrir. Et la sagesse de croire qu’il leur reste des continents à franchir.

Ainsi en est-il du mystère de Dieu. C’est bien lentement, progressivement, que Dieu se laisse découvrir à chacun et à chacune d’entre nous. Plus nous pénétrons dans son secret, plus nous découvrons que notre voyage au centre de nous-mêmes n’en est qu’à ses premiers pas.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


Alessandra… (suite)

Les Scalabriniens l’envoient ensuite à Capetown en Afrique du Sud, pour s’occuper de l’accueil des personnes qui fuient le Centre Afrique. Là elle ouvre un orphelinat pour les enfants et forme des Sud-Africains qui puissent prendre un jour la relève. Une expérience de 4 ans qui la mettra en contact avec un nouvel univers ethnique, culturel et religieux, à multiples facettes. Bien que l’apartheid soit officiellement aboli, des relents de discrimination sont encore perceptibles entre les blancs, les noirs, les indiens et les métis. Elle y développe la conviction qu’« autour du sens de l’humain on peut travailler ensemble, quelles que soient la couleur et les convictions : musulmane, athée, presbytérienne ou catholique… C’est ce qui fonde le sens et la pratique de l’unité », affirme-t-elle.  Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Anne Bourdon


Reflet de la sagesse de Dieu

Chiheb Esseghaier, un des deux comparses qui auraient tenté de faire sauter un train de Via Rail, refuse d’accorder toute autorité au Code criminel. Pourquoi? Parce que, dit-il, ce n’est pas un «livre saint». Ce n’est ni le Coran, ni la Bible. Là-dessus, le présumé terroriste a raison.

Il a raison aussi de croire que nous pouvons nous tromper dans l’application des lois civiles ou criminelles. Mais on peut aussi mal interpréter le Coran ou la Bible. Nous lisons ces Saintes Écritures avec nos yeux et nos intelligences d’hommes et de femmes qui peuvent errer. L’histoire des études bibliques fourmille d’exemples de mauvaises interprétations. Il ne faut pas pour autant s’interdire de lire la Bible ou de méditer le Coran. Le Créateur n’arrête pas de s’adresser à nous, même si nous pouvons mal comprendre ses messages.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


Sur les routes d’Espagne… en quête d’espoir!

Dans une salle comblée à souhait du Théâtre Nuevo Apolo de Madrid résonnent sans désemparer les rythmes endiablés des traditionnels pas de danse, les sonorités des castagnettes et de la musique mythique du Flamenco. D’une voix rauque, comme sortie des entrailles, s’élève dans cette salle surchauffée, la clameur coutumière des exclus et des déshérités. Nous sommes bien en Espagne, il n’y a pas de doute. Costume, décor, ambiance, odeur, tout est en place pour combler un auditoire avide de sensations fortes. Il faut l’admettre, cette danse et ce genre de musique d’Andalousie remontant au XVIIIe siècle, expriment et actualisent encore aujourd’hui, à bien des égards, le drame que vivent avec tant de violence plus de cinq millions de chômeurs de ce pays au bord du gouffre financier. Il n’y a pas que le Flamenco pour l’exprimer ouvertement, puisque les manifestations pacifistes sont presque quotidiennes dans les rues de la capitale madrilène.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Jean-Guy Roy