Suis-je appelé à devenir prêtre diocésain ?

 

Depuis le 1er septembre, je suis le nouveau directeur de la Pastorale des vocations sacerdotales et de l’Oeuvre des vocations du diocèse de Montréal.

Voici un article que j’ai déjà publié dans un autre blog personnel. Il est toujours actuel et aidera surement ceux qui aimeraient discerner un appel à devenir prêtre  diocésain.  Le meilleur chemin  à suivre (pour une personne qui ressent un appel depuis peu ou  longtemps) est d’en parler avec un prêtre de sa paroisse et /ou de me contacter (abbé Silvain Cloutier) au 514 931-7311

 

Plusieurs individus pensent que lorsqu’un homme entre au Séminaire, la décision est finale. Ce n’est pas le cas. Le discernement vocationnel se poursuit alors qu’il continue sa préparation à devenir prêtre. Durant cette préparation, cet homme entre dans une période de méditation et de prière qui le mène à considérer toutes les avenues qui l’amènent à croire qu’il est appelé par le Seigneur.

Les signes

La vocation à devenir prêtre est à contre-courant de la pensée culturelle. D’abord, il s’agit d’une réponse à l’amour de Dieu dans sa vie personnelle. Ensuite, il s’agit de faire le don de sa vie pour propager l’amour de Dieu en notre monde. Les signes qui permettent de croire qu’un homme a un appel vocationnel sont les suivant :

 

a) Amour de Dieu : Vous  voulez connaître, aimer et servir Dieu. b) Amour du prochain – Vous désirez apporter l’amour et les grâces de Dieu au monde pour le salut de leur âme. c) Attrait à la vie de prêtre – Au fil du temps, vous développez un attrait intérieur à vivre comme prêtre. Il y a un certain sentiment de joie et de paix lorsque vous vous voyez vivre votre vie comme prêtre. d) Une volonté de servir Dieu comme prêtre – La volonté de devenir prêtre est déjà un très bon signe que le Seigneur veux que vous devienniez prêtre e) Un cœur généreux et qui veut vivre certains sacrifices. f) Aptitudes humaines – Vous êtes physiquement, intellectuellement et psychologiquement capable de vivre comme prêtre.

 

Si tu dis oui à ces divers signes, alors tu peux penser devenir prêtre.

 

Biensûr, pour devenir prêtre pour le diocèse de Montréal, si vous venez de l’extérieur du pays, il faut aussi avoir une bonne connaissance du français puisque les études au Grand Séminaire de Montréal  se font en cette langue. Il faut aussi être résident permanent du Canada. Il faut être célibataire et ne  pas avoir d’enfants de moins de 18 ans. Ce sont des conditions essentielles.

 

Discerner une vocation

Pour discerner l’appel du Seigneur à travers les signes que vous percevez, une vie de prière est nécessaire. Voici en quoi cela peut consister :

 

a) Écouter la voix du Seigneur à travers la prière quotidienne du matin et du soir.

b) Participer fréquemment à l’Eucharistie en dehors du dimanche et des jours d’obligation; cela vous donnera la grâce et la force de répondre à l’appel du Seigneur.

c) Se confesser régulièrement dans le cadre du sacrement du pardon; cela vous permet de demeurer sur le bon chemin et de ne pas vous décourager par les combats de la vie chrétienne.

d) Avoir une direction spirituelle mensuelle; cela vous aidera mieux voir à les mouvements de l’Esprit Saint dans votre vie, dans la vie de votre âme.

e) Lire de courts extraits de vie spirituelle et des biographies de saints prêtres pour nourrir votre vie de foi et pour vous inspirer une vie donnée à Dieu.

f) Développer une relation avec notre Mère du Ciel en priant le rosaire et en consacrant sa vocation à ses soins maternels.

 

« Viens et Vois »

Pour ceux qui discernent un appel, il y a aussi des fins de semaine vocationnelle. Pour y participer,  il est d’abord nécessaire de me conctacter. Ces fins de semaine de discernement supposent de premières étapes.

 

Durant ces fins de semaine, diverses expériences de vie consacrée à Dieu vous sont proposées.

 

a) Prière devant le Saint-Sacrement

b) Temps récréatifs et de sport (facultatif)

c) Enseignement et témoignages par des prêtres du séminaire et du diocèse.

d) Eucharistie et confession e) Repas en commun

 

Durant cette fin de semaine, nous vous ferons part des diverses dimensions que vous aurez à travailler durant votre temps de formation en vue de devenir prêtre.

a) Dimension humaine

b) Dimension spirituelle

c) Dimension intellectuelle

d) Dimension pastorale

 

La vie du prêtre

Le sacerdoce est une vie de don, de sacrifice et de service parce que c’est vivre comme le Christ. Oui ! Où il y a l’amour, il y a aussi du sacrifice! En plus d’administrer les sacrements, un prêtre peut se voir donner le mandat de quelques autres activités apostoliques et de charité.

 

Un jour dans la vie d’un prêtre

 

a) Amener de nouveaux membres aux corps du Christ – l’Église- à travers le baptême.

b) Entendre des confessions

c) Célébrer l’Eucharistie quotidienne

d) Faire découvrir la Parole de Dieu

e) Trouver des moyens pour nourrir les pauvres du quartier.

f) Accompagner spirituellement des chrétiens (es) : direction spirituelle

g) Prier la liturgie des heures, le chapelet et les autres prières personnelles

h) Prier devant le saint sacrement

i) Préparer les couples au mariage

j) Enseigner le catéchisme de l’Église catholique

k) Préparer les jeunes de la paroisse à vivre l’Eucharistie

l) Préparer les jeunes de la paroisse à vivre leur confirmation

m) Écouter attentivement des gens qui vivent des temps difficiles et leur donner les conseils

n) Visiter et faire vivre le sacrement des malades

o) Accompagner les gens dans le deuil

p) Être là où deux ou trois sont présents afin de leur porter la foi, l’espérance et l’amour chrétien.

 

Nous espérons que cela pourra vous aider à discerner les premières caractéristiques d’un appel de Dieu. Surtout, n’oubliez pas : le premier moyen de discerner un appel à devenir prêtre diocésain, c’est d’en rencontrer un. Visitez un prêtre dans votre paroisse ou communiquez avec moi.

 

Bon discernement, bonne prière !

Source : Le blogue de L'abbé Silvain Cloutier


Les commentaires sont fermés.