Archive pour mai 2012

Ni dictature, ni parité

Au moment où j’écris ces lignes, les laborieuses négociations entre les étudiants et le gouvernement s’éternisent. Quel que soit leur résultat, ce que j’aurai vu de la société québécoise depuis plusieurs semaines m’aura laissé un goût amer.

Au-delà du débat sur la pertinence ou non d’augmenter les frais de scolarité, j’observe qu’une minorité impose ses vues à la majorité bien que, quand cela fait son affaire et sert ses intérêts, elle réclame pourtant plus de démocratie. Rappelons-nous qu’il s’agit bien d’une minorité d’étudiants qui tient tête d’abord à ses pairs, au gouvernement peut-être impopulaire mais démocratiquement élu, à la police et, si on se fie aux sondages, à une majorité de citoyens. Mépris d’injonctions des tribunaux et de lois, de figures d’autorité, de biens publics et privés, de la démocratie, bref de l’autre.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Abbé Alain Roy


Désobéir!

Désobéir! J’ai appris la définition de ce verbe alors que j’étais bien jeune. C’est même probablement l’un des premiers mots que j’ai retenus. Ma mère, en bonne éducatrice, l’accompagnait d’un autre mot : punir ou punition. À genou dans le coin, tu apprends vite le sens des mots. Et encore plus vite avec une tape sur les fesses. Je suis né à l’époque où le dictionnaire se consommait ainsi.

Désobéir! Ma mère n’a pas réussi parfaitement à me faire abandonner ce triste vice. Il m’est arrivé depuis de céder à ce mauvais penchant. J’en demande pardon à ceux et celles à qui je n’ai pas obéi. Surtout ceux et celles dont les exigences étaient bien fondées.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


Une liturgie québécoise

Ça marche. Tous les jours, surtout le soir. Ça marche dans Montréal, dans Québec et en quelques autres endroits. À Montréal, on part du parc Émilie-Gamelin, dans le quartier de l’Université du Québec. Et on marche dans toutes les tenues, habillé, déshabillé, masqué et à visage découvert. On marche en chantant, en silence, en conversant sur mille et une choses. On crie surtout : des slogans, des hourras, des bêtises aussi.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


La vérité vous rendra libres !

La Montée Jeunesse 2012 est en pleine force!

Samedi, Sarah et Luke ont joué la chanson thème de la Montée Jeunesse pour tous ceux qui ont été présent à la conférence avec Christopher West. The Truth Will Set You Free / La Vérité Vous Rendra Libres a été conçu par Sarah Frank, Luke Fraser, Patrick Renaud et l’équipe Mission Jeunesse. Ecoutez-le!

Chant: The Truth Will Set You Free / La Vérité Will Set You Free

Suivez-nous sur Facebook et Twitter pour les mises à jour pendant le reste du sommet!

Source : Le blogue de


« Ma vocation, c’est l’amour »

Quand j’étais enfant, mes parents avaient peur que nous versions dans l’égoïsme et le narcissisme. Ils nous apprenaient à nous oublier nous-mêmes, à nous mettre dans l’ombre. L’humilité était une vertu non seulement honorée mais exaltée. Ma mère avait une sainte horreur de l’orgueil. Elle faisait tout pour que ses enfants ne succombent pas à un tel péché. Ce qui se passait dans ma famille se reproduisait dans à peu près toutes les familles québécoises de l’époque.Par la suite, la psychologie a cherché a rééquilibrer les choses. Comment pouvions-nous aimer les autres si nous ne nous aimions pas nous-mêmes? Nous avons découvert l’estime de soi et la confiance en soi. Nous avons appris non seulement à nous aimer mais aussi à nous faire valoir pour que les autres nous aiment. Nous avons aimé pour être aimés.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


Un petit goût de Pentecôte

Un événement très rare s’est produit chez nous à St-Joachim vendredi dernier : une ordination presbytérale! Dominic Richer, notre stagiaire depuis un an et demi, a été ordonné prêtre par Mgr Christian Lépine, notre archevêque. C’était la première ordination de ce dernier depuis son installation à son poste. Je suis sûr qu’il y a pris goût…

L’atmosphère était féérique. Notre église est à vingt-cinq mètres du lac St-Louis. Bondée pour l’occasion, elle a accueilli la procession d’entrée des soixante-dix prêtres qui défilaient le long du lac, dans le soleil couchant, au son d’une volée de cloches.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Abbé Alain Roy


En ce début de mai…

Voilà enfin le réputé mois de mai, le cinquième de l’année, avec normalement ses bourgeons renaissants, ses fleurs éclatantes et ses odeurs vivifiantes. Tout reprend vie autour de nous depuis quelques semaines : la nature éclate de partout, les oiseaux s’en donnent à cœur joie, les cours d’eau sont gonflés à bloc. L’inoubliable Jean Ferrat chante ces paroles très évocatrices des saveurs de mai: «C’est un joli nom tu sais dans mon cœur battant la chamade. Pour qu’il revive à jamais se marient cerise et grenade aux cent fleurs du mois de mai. » Oui, tout se marie en mai, couleurs, odeurs, gazouillis, clapotis. Ils sont légion les poètes, les chanteurs et les créateurs qui ont fait fleurir en mai les printemps de nos cœurs. Avec un réveil tardif de la nature, qu’en sera-t-il cette année?

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Jean-Guy Roy


Le cri de la Terre!

(suite de « Au commencement… était un jardin! »)

C’est le cri de la Terre abîmée et celui de tous les humains spoliés d’un juste partage des richesses, dont Conceptie et tous les agents et agentes de pastorale sociale, ainsi que toutes les églises de Montréal et du Québec, se sont faits les porte-voix en ce 22 avril dernier! À Côte-des-Neiges, pendant 3 semaines sans relâche l’information a été diffusée dans les réseaux pastoraux et communautaires – la Corporation de Développement Communautaire (CDC) compte 45 organismes sur le secteur – dans les semainiers et sur internet. Même dans les autobus et dans la rue, l’engouement envers ce grand rassemblement était palpable, la distribution des macarons du Jour de la Terre servant de support à la mobilisation!

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Anne Bourdon


Un regard porteur d’avenir

Le Québec vit sur fond de crise de plus en plus profonde dans le monde universitaire. Le projet du gouvernement de hausser les frais de scolarité a déclenché une grève qui a des répercussions sur l’ensemble de la société québécoise. Les médias nous présentent des images bouleversantes de situations qui vont jusqu’à la violence.

D’un dimanche à l’autre, les églises rassemblent des gens de différentes allégeances: des carrés rouges, des carrés verts, même des carrés jaunes. Un arc-en-ciel d’opinions et d’engagements, d’angoisses et d’espérances, de craintes et de courages. Les célébrations ne tournent pas en débat, encore moins en combat les uns contre les autres. Nous sommes tellement discrets que l’événement ne semble pas avoir prise sur la liturgie, ni la liturgie sur le conflit.Cependant, je souhaite que la messe du dimanche permette à chacun et à chacune des participants de pouvoir prendre un certain recul, l’occasion de jeter un regard constructif sur ce qui se passe. Prendre une certaine distance pour considérer l’ensemble de la question.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


La fin du monde

On nous prédit encore une fin du monde pour 2012. Le 12 décembre, si mes souvenirs sont bons. Le 12 du 12 de 2012.  Depuis mon enfance, il se trouve toujours quelqu’un pour annoncer que la fin du monde s’en vient. Cela n’a aucun effet sur moi. Ni angoisse, ni excitation. Car la fin du monde que j’attends ne ressemble en rien à ce qu’on veut nous faire croire. Pas de cataclysme en vue. Le monde ne sera pas mis à l’envers. Il sera plutôt remis à l’endroit. C’est aujourd’hui qu’il est à l’envers…J’ai hâte que l’action du Christ ressuscité remette à l’endroit un monde dans lequel la corruption et la collusion se propagent comme de la mauvaise herbe. Que vienne la fin de ce monde-là! Que vienne la fin d’un monde où les conflits entre les peuples ravagent des populations innocentes! Que vienne la fin des dialogues de sourds entre étudiants et gouvernements! Qu’arrive la fin des conflits entre époux qui font échouer près d’un mariage sur deux au Québec. Qu’arrive la fin d’un monde où on raccourcit la vie humaine par ses deux bouts!

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Abbé Alain Roy