Archive pour mars 2012

2- Congo, le rôle de l’Église

Il est important de se rappeler que l’Église du Congo a pris position durant les années 1980 contre la dictature de Mobutu, pour protéger les personnes et réclamer le respect des droits humains. Depuis, elle continue de prendre position et d’être très engagée à défendre des valeurs de justice et de paix, en même temps que dénoncer ce qu’elle appelle les « anti-valeurs » : l’individualisme, la tricherie, la corruption, le recours à la violence, etc.

Le 16 février 2012, en commémoration de la Marche des Chrétiens du 16 février 1992, – à laquelle se sont joints les pasteurs de Kinshasa – écrasée dans le sang par les soldats de Mobutu, les pasteurs d’aujourd’hui se mobilisent de nouveau ainsi que l’opposition, pour réclamer la prise en compte des vrais enjeux de la société. Or ils sont arrêtés, avant même d’avoir pu marcher! L’Église continue d’être la voix du peuple qui croupit dans la pauvreté, de réclamer que les professeurs des écoles privées, conventionnées avec l’État, soient payés et que les enfants soient éduqués! Elle reprend un leadership de dialogue avec le gouvernement.

Les communautés missionnaires (les Spiritains, les Pères Blancs, les Sœurs Blanches, les Sœurs du Christ Roi, etc..) en lien avec l’EMI, le CJF et D&P apportent leur soutien à l’Église du Congo. Pour Denis Tougas, le premier rôle de l’Église est en effet d’indiquer la voie et d’être un signe d’espérance, tant sur le plan humain et social que pastoral.

Depuis quelques dizaines d’années, Développement et Paix vient en aide à la population par des programmes de fourniture d’abris et de biens de première nécessité. D&P soutient aussi les efforts de la population, et particulièrement des femmes, à produire des fruits et légumes pour les vendre dans les écoles. Cela permet de nourrir les élèves et d’apporter un élan aux initiatives économiques locales. L’organisme supporte également des programmes d’éducation civique. Selon Serge Blais, toujours dans le Devoir, la corruption systémique continuera de ruiner le pays tant que les politiciens au pouvoir n’auront pas de comptes à rendre à leur population. Selon les Congolais eux-mêmes qui travaillent depuis longtemps en partenariat avec Développement et Paix, c’est la mise en œuvre de véritables élections locales qui serait source d’espoir et de reconstruction à long terme du pays, en instaurant une réelle démocratie. En effet, avec le temps, les élus locaux, responsables devant leur population, deviendraient le terreau d’une nouvelle classe politique capable de faire du Congo un État de droit…

 

Et vous qu’en pensez-vous?
Vos commentaires sont les bienvenus!

 

 

Source : Le blogue de Anne Bourdon


1- Congo, sur le rapport entre charité et justice…

Repas-partage à la conférence sur le Congo

Repas-partage à la conférence sur le Congo

Le Congo était au centre de cette soirée de Carême-partage du 23 février dernier, organisée par la pastorale sociale dans la Petite-Patrie. Denis Tougas, de l’Entraide missionnaire internationale, y a participé. Je l’ai rencontré à la suite de cette conférence. Depuis 1990, Denis est observateur et analyste de la situation du Congo et de la région des Grands Lacs. 

Bien que le Congo soit un immense pays aux ressources fabuleuses, au centre de l’Afrique,  il se trouve au dernier rang de tous les pays du monde pour son indice de développement humain!* Quelques chiffres pour situer : une fois et demi le territoire du Québec, mais 70 millions d’habitants. La 2ème plus grande forêt tropicale au monde (après l’Amazonie) et le 2ème plus grand fleuve (en matière de débit), de quoi devenir une puissance agricole et hydraulique! Il paraît même que si on mettait en valeur le potentiel hydroélectrique du Congo, tout le continent africain recevrait l’électricité! Mais c’est sans nommer les incomparables ressources minières : pétrole, diamants, or, cuivre, cobalt et autres métaux précieux utilisés dans les technologies de pointe (coltan pour les téléphones cellulaires). Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Anne Bourdon


Déracinés à jamais!

L’histoire de l’humanité peut aisément rapporter et souvent de manière  époustouflante certaines prouesses fantastiques. Dans cette longue marche, tout n’a pas été cependant des plus reluisants sur le globe. Guerres, génocides, exterminations ethniques, exploitations des plus vulnérables ont jalonné le parcours sinueux du vivre ensemble des humanoïdes. Qui ne se souvient de cette fameuse et troublante mini-série américaine de treize épisodes intitulée Racines (Roots)? Ce feuilleton, réalisé d’après le roman éponyme d’Alex Haley, raconte l’histoire invraisemblable, sur plusieurs générations, d’une famille d’esclaves afro-américains. Vous vous rappelez sans doute de Kunta Kinté, Violon, Mammy Belle, Kizzy, Chicken George, Dr Reynolds et tant d’autres. Dans ce feuilleton célèbre, on y dépeint sans retenue le quotidien d’une vie marquée par le travail forcé, les viols à répétition, la vente et la séparation des membres d’une même famille, la ségrégation à l’extrême. Le racisme, voire la ségrégation, existe-il toujours dans nos cités civilisées vibrant au rythme accéléré de la technique, de l’efficacité et de la performance?

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Jean-Guy Roy


« Nous voudrions voir Jésus. »

De passage à Jérusalem, des Grecs demandèrent à Philippe: « Nous voudrions voir Jésus» (Jean 12, 21). Peut-être ont-ils entendu parler de ce personnage haut en couleur et la curiosité les a gagnés. Peut-être cherchent-ils un gourou qui pourrait les guérir de leurs maladies et régler leurs problèmes. Peut-être veulent-ils rencontrer celui qu’un certain nombre de Juifs considèrent comme le Messie, le Sauveur du monde.Les Grecs ne sont pas les seuls à vouloir rencontrer Jésus. Jésus attire les foules. Et parmi ces gens, la plupart sont les descendants de cette longue lignée d’hommes et de femmes qui espèrent de tout leur coeur le sauveur que Dieu a promis.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


Notre planète Terre

Dans ce vaste univers de l’infini et encore si peu connue, tourne sur elle-même la fascinante planète Terre. En rotation continue autour du soleil, elle fait miroiter ses atours exceptionnels à ses planètes sœurs, moins attrayantes selon un bon nombre d’observateurs à grosses lunettes. Les scientifiques établissent sa formation autour de 4,54 milliards d’années et la vie apparut moins d’un milliard d’années plus tard. Quelle histoire fabuleuse jalonne l’évolution de cette notre planète bleue. Des artistes, des représentants de plusieurs groupes environnementaux et de nombreux citoyens ont lancé lundi de cette semaine un vaste appel de mobilisation en vue du Jour de la Terre célébré le 22 avril prochain. Notre bonne vieille terre tourne toujours sur elle-même sans doute un peu plus lourdaude! Avec ses 6,77 milliards d’habitants, des défis colossaux se présentent à cette planète de plus en plus fragilisée par ses propres habitants.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Jean-Guy Roy


Notre terre donnera son fruit

Le temps est pluvieux. Le ciel est couvert de nuages à vous faire oublier qu’il a déjà été ensoleillé. Il fait froid. Fin d’hiver, petit début de printemps aux allures maussades.

J’ouvre la télé pour me changer les idées et prévenir la déprime saisonnière. Le télé-journal rappelle que la Syrie est à feu et à sang depuis un an : triste anniversaire! Dans les rues du Centre-ville de Montréal, grosse et rude manifestation contre la brutalité policière (mise en scène par des brutes!) En Suisse, un accident d’autobus fait près de trente morts, dont plusieurs enfants. Reportage sur les enfants soldats dans certains pays d’Afrique. Autre reportage sur le cancer.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


Faces de carême?

Qui n’a pas entendu cette expression populaire: «Avoir une face de carême»? C’est-à-dire avoir un visage pâle et défait ou triste et maussade. Les plus anciens se rappellent sans doute cette période révolue, fort heureusement, où l’Église catholique nous en imposait par les privations, les prédications sur l’enfer, les jeûnes et j’en passe. Il y avait de quoi avoir le visage pâle et maussade. C’est presque de l’histoire ancienne! La célébration du Mercredi des Cendres du 22 février dernier marquait pour les chrétiens l’ouverture du Carême 2012 sous le thème « L’heure est venue, donne vie! », un long parcours nourrit par la prière, le jeûne et le partage. Aujourd’hui, le Carême ne semble plus énerver personne et encore moins les mobiliser. Qu’en est-il au juste?

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Jean-Guy Roy


Francophones d’un océan à l’autre!

Vivre en français au Canada! La question de la langue demeure toujours un sujet sensible au pays. Les francophones sont minoritaires dans cette vaste contrée aux allures d’un continent. Cette minorité latine a réussi avec courage et détermination, après plus de 475 ans, à maintenir vivante cette langue fabuleuse. Cette aventure francophone dans cette terre d’Amérique est un cas d’espèce dont la survie demeure fragile pour les héritiers de ce trésor national. Les statistiques le démontrent hors de tout doute, les citoyens de langue française diminuent au pays de façon constante, voire inquiétante selon certains. Même le Québec subit, malgré l’adoption de la loi 101, une érosion certaine. Quel est l’avenir des francophones de ce vaste territoire?

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Jean-Guy Roy


Manger pour vivre!

Nous le savons tous, l’alimentation est au cœur de notre vie. Les annonces de bouffe sont omniprésentes sur les panneaux publicitaires, les circulaires déposées à nos portes, les chaînes radiophoniques et télévisées. Le problème n’est tant l’accessibilité des aliments, mais surtout la qualité et la quantité de ce que l’on mange. Gaver à l’excès nos enfants de repas surgelés ou de mets plantureux de la restauration rapide ne les rendra pas résistants! On nous le répète depuis des années, la saine alimentation et l’exercice régulier favorisent la santé et la longévité. Le mois de mars est celui de la nutrition et de l’alimentation. On peut se demander en ce début de mois si les Québécois, au fil des années, ont fini par adopter de bonnes habitudes à la suite de nombreuses campagnes promotionnelles d’une saine alimentation.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Jean-Guy Roy


Toutes les nuits ont une aurore

C’était le 11 mars 2011, il y a un an. Un immense tsunami s’est abattu sur les préfectures de Sendai et de Fukushima, au Japon. De gigantesques vagues d’une violence telle que rien n’a pu résister à l’impact. La nature s’est déchaînée. Des milliers de morts et de disparus.

La catastrophe a touché les habitants de la planète d’une manière ou d’une autre. Mes frères dominicains du Japon nous ont tenus au courant jour après jour. Grâce à l’Internet, nous partagions leur peine et leur désarroi.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.