Archive pour janvier 2012

À tout péché miséricorde!

«On parle souvent du péché dans les liturgies catholiques. » La remarque venait de Victor lors d’une rencontre à la sortie d’une messe.
Le jeune homme n’avait pas tort complètement. La messe commence presque toujours en «reconnaissant que nous sommes pécheurs». Le rite que nous appelons «la préparation pénitentielle» se termine ainsi: «Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu’il nous pardonne nos péchés…» Nous plongeons rapidement dans l’eau froide sans prendre le temps de respirer la joie de nous retrouver en assemblée!

Ce rite étant fait, nous pourrions tourner la page et nous engager dans la louange et la reconnaissance, le cœur léger. Mais non. Un peu, tout au long de la célébration, le péché est saupoudré ici et là : dans les lectures, les prières, les chants…C’est particulièrement insistant au moment de la communion. «Pardonne-nous nos offenses, demande le Notre Père, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés… mais délivre-nous du Mal.» Puis, on développe : «Délivre-nous de tout mal… libère-nous du péché… »

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


Pourquoi?

Chambre 3204. Une douce lumière veillait une femme de cinquante-deux ans qui paraissait en avoir quatre-vingt-dix. Dans le lit, il ne restait plus qu’une peau grise, sèche, fragile, déposée sur quelques os fatigués. Un profond coma imposait son mystère.

Dans quelques heures, Élise allait partir, épuisée par un long combat contre le cancer. La bête avait réussi son œuvre. Petit à petit, elle avait torturé ce corps qui avait déjà été si beau, si attachant. Ce corps qui avait connu des jours de bonheur; ce corps qui avait frémi, inondé par la tendresse qu’on lui avait prodiguée, audacieux devant les défis que le voyage terrestre avait suscités, serein grâce à la sagesse qui avait fait son nid au plus intime de cette femme.

Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Denis Gagnon o.p.


Villeray – une chaîne de solidarité

 

Le magasin-partage de Villeray, Noël 2011:
Un an de préparation! Toute une logistique. En voici un aperçu : 35 000$ de levée de fonds uniquement sur le secteur, en plus de la levée de fonds sur le Grand Montréal par le Regroupement des Magasins-partage.

Isabel Barrera avec des bénévoles

Isabel Barrera avec des bénévoles

Une collecte de dons en nature, de la part de compagnies, en nature et en argent de la part de particuliers, des écoles du quartier, des vestiaires, des paroisses, et des guignolées. Un petit comité de coordination, composé de la Pastorale sociale, du Conseil communautaire Solidarités Villeray (CCSV), de la Maison de quartier de Villeray, du Patro Le Prévost, du CLSC Villeray et de citoyen-nes du quartier.  Et de nombreux partenariats et 250 bénévoles!
Quelques intervenants mis à disposition par leurs structures : le CLSC, le Patro, Isabel Barrera de la Pastorale sociale, et le CCSV.
Les syndiqués donnent, en plus de leur temps salarié, de leur temps personnel et de leur argent personnel… Une syndiquée me partageait : « Une année, quelqu’un de notre équipe du CSQ est venu ici et puis ensuite il nous y a tous entrainé. On trouve que c’est extraordinaire. Hélas on ne couvre pas tous les besoins. Beaucoup de personnes ne sont pas au courant, d’autres n’osent pas venir. »

Plus de 25 ans d’ancienneté, c’est dire combien le magasin-partage de Villeray est bien rôdé. Le gymnase du Patro s’avère être un choix très pratique pour le dépôt et le transport des denrées, ainsi que pour l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite ou handicapées. Plus de 530 familles touchées… Lire la suite de cette entrée »

Source : Le blogue de Anne Bourdon