Open/Close Menu 375 ans de présence catholique à Montréal !
               

Le 24 mai prochain, la Maison St-Gabriel inaugurera Le Jardin des origines, un leg patrimonial  pour le 375e anniversaire de Montréal qui rappelle la contribution des femmes autochtones et sensibilise le visiteur à l’importance de son héritage.

Garni de plantes indigènes, ce jardin témoigne de la rencontre des cultures française et autochtone et du savoir-faire horticole et médicinal des femmes des Premières Nations.

Le visiteur sera invité à explorer ce havre de paix au moyen d’une application mobile grâce à laquelle il pourra s’imprégner de la richesse de l’histoire évoquée par ce lieu unique. Rempli de symboles fascinants, ce jardin nous transporte dans un monde de croyances, de traditions et de savoir étonnant.

La Grande tortue, considérée par de nombreuses nations autochtones comme un guide spirituel, donne sa forme au jardin et à sa pergola. Des quatre pattes naissent les sentiers qui mènent aux zones dédiées aux trois sœurs, à la cueillette, au sous-bois et aux plantes médicinales.

Les 4 zones du jardin :

  • Les trois sœurs : le maïs, le haricot et la courge ont besoin l’une de l’autre pour croître sans fertilisant, sans labour et sans pesticide. Plantée par les femmes autochtones, cette méthode est aussi astucieuse qu’efficace.
  • La cueillette de petits fruits, une activité saisonnière féminine est aussi essentielle au mode de vie traditionnel des autochtones que des premiers colons. La fraise est la plus présente, on la considère magique et remplie du pouvoir de création.
  • Le sous-bois, un paysage d’ombre, de fraîcheur et d’humidité, est un lieu particulièrement fréquenté par les femmes autochtones qui peuvent marcher plusieurs jours, accompagnées de leurs enfants, pour y dénicher les plantes les plus recherchées.
  • Les plantes médicinales est un hommage au savoir des femmes autochtones, des herboristes chevronnées qui comprennent les propriétés curatives des plantes, un savoir vital pour la survie.

La palissade, qui borde l’arrière du jardin, témoigne d’une époque où d’impressionnantes clôtures de perches s’élèvent autour des villages iroquoiens afin de protéger les maisons longues des grands vents.

Le Jardin des origines a été réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Canada, du gouvernement du Québec et de la Ville de Montréal dans le cadre du 375e anniversaire de la fondation de Montréal, avec la collaboration du Jardin botanique de Montréal et des Abénakis d’Odanak.

Écrire un commentaire:

*

Votre courriel restera confidentiel

© Église catholique à Montréal 2016- Tous droits réservés

Suivez-nous :