Accueil - Église catholique à Montréal > Actualité > Dossiers > Sainte Marguerite dʼYouville > Les Soeurs Grises, solidaires des pauvres et des démunis aujourd'hui

Les Soeurs Grises, solidaires des pauvres et des démunis aujourd'hui

Le roi Louis XV a été le premier à donner une existence légale à la communauté des Soeurs de la Charité de Montréal. Le 3 juin 1753, il signe des lettres patentes et confie à la communauté formée par Marguerite dʼYouville et ses compagnes lʼadministration de lʼHôpital général de Montréal. En 1755, Mgr Henri-Marie de Pontbriand donnera à son tour son approbation à la nouvelle communauté au nom de lʼÉglise.

Depuis ce temps, les Soeurs Grises marchent sur les pas de sainte Marguerite dʼYouville en pratiquant lʼamour, spécialement des personnes pauvres et marginalisées. Les valeurs qui président à leurs engagements sont la solidarité avec les pauvres, la promotion de la justice, la protection du caractère sacré de la vie dans le respect des droits humains et la sauvegarde de lʼenvironnement.

DES OEUVRES DIVERSIFIÉES


Dʼune façon générale, elles participent à la vie de leur quartier et se portent à la défense des personnes dont les droits sont brimés. On les retrouve auprès des jeunes, des personnes ayant des problèmes de dépendance, des sidéens, des sans-abri, des réfugiés et des aînés. Les religieuses se dévouent dans divers domaines dʼengagement, tels que : 
  • des refuges pour femmes en danger;
  • des maisons pour femmes seules et en difficulté;
  • des centres de dépannage alimentaire et des vestiaires;
  • des résidences pour personnes âgées;
  • des centres pour personnes handicapées.

RAYONNEMENT


Les soeurs Grises travaillent surtout au Canada : du Nouveau-Brunswick à lʼAlberta et jusque dans les Territoires du Nord-Ouest. On les retrouve aussi aux États-Unis, au Brésil et en Colombie. 

Plusieurs hommes et femmes laïques de tous les horizons partagent la mission et les valeurs des Soeurs Grises. Quʼils soient associés, bénévoles ou collaborateurs, ces gens suivent lʼexemple de la fondatrice par un dévouement auprès des personnes dans le besoin.

Aujourdʼhui, cinq autres congrégations autonomes continuent la mission de sainte Marguerite dʼYouville. Ce sont :

  • Les Soeurs de la Charité de Saint-Hyacinthe (1840)
  • Les Soeurs de la Charité dʼOttawa (1845)
  • Les Soeurs de la Charité de Québec (1849)
  • Grey Nuns of the Sacred Heart (1921)
  • Grey Sisters of the Immaculate Conception à Pembroke, Ont. (1926)

Revenir