Une amitié de toute une vie

Alfred Bessette était encore enfant quand sa mère lui inculqua une dévotion à saint Joseph.

Son père, menuisier de son métier, était mort dans un accident en bûchant dans la forêt. Seule avec ses treize enfants, sa mère Clothilde, est une grande croyante. Alors elle explique à Alfred, quʼen plus de son père qui est au ciel, il en a un autre qui sʼappelle Joseph, le père de Jésus. Lui aussi était menuisier.
Aussitôt, le jeune Alfred adopte saint Joseph pour père. Comme il exercera divers métiers manuels avant dʼentrer en communauté, il aura vite compris que saint Joseph serait pour lui un modèle, un protecteur et un ami pour toute sa vie. Dʼailleurs, il parle de saint Joseph partout où il passe.

Au Canada, la tradition de la dévotion à saint Joseph remonte au tout début de la colonisation. Nous devons cette dévotion au missionnaire Joseph Le Caron qui avait choisi saint Joseph pour lʼaccompagner dans lʼexercice de son ministère auprès des Hurons. Cʼest avec grande solennité que saint Joseph a été proclamé premier patron de la NouvelleFrance, le 19 mars 1624. Un culte populaire sʼest implanté et tous les garçons nouveaunés recevaientcomme premier nom celui de Joseph. Beaucoup de chapelles sont dédiées à saint Joseph.

Alfred Bessette entre comme postulant dans la Congrégation de Sainte-Croix, le 22 novembre 1870. Curieuse coïncidence, le pape Pie IX déclare saint Joseph « patron de lʼÉglise universelle » quelques jours plus tard, le 8 décembre 1870. Encouragé par  cette « promotion », le frère André confiera tout à saint Joseph, les souffrances des pèlerins, les guérisons et même la construction dʼun oratoire du nom de Saint-Joseph du Mont-Royal.
Rolande Parrot

Témoignages: vos réaction à cet articles

*
*
Quelle est la somme de 2 et 8?*

Revenir