Accueil - Église catholique à Montréal > Actualité > Dossiers > Saint Frère André > Comment le frère André a-t-il été reconnu saint?

Comment le frère André a-t-il été reconnu saint?

Dès son décès en 1937, la réputation de sainteté de frère André sʼest répandue à travers le Québec et ailleurs dans le monde.

À peine quatre ans plus tard, ses amis et les religieux de la congrégation de SainteCroix ont commencé les démarches pour la reconnaissance officielle de sa sainteté dans lʼÉglise universelle.

Le premier pas à franchir est la reconnaissance de lʼauthenticité des vertus du futur saint qui lui attribue le titre de vénérable. Ces vertus sont prioritairement la foi, lʼespérance et la charité, puis les vertus morales comme la justice, la prudence, la force. Le pape Paul VI a attribué ce titre honorifique à frère André, le 12 juin 1978.

LA BÉATIFICATION

La béatification est la seconde étape en vue de la canonisation. Elle commence par une enquête diocésaine sur la vie, les paroles et lʼœuvre de frère André, dont tous les actes sont envoyés au SaintSiège à Rome. Lʼavocat de la cause est chargé de présenter et de démontrer la véracité des actes du futur saint au nom de lʼÉglise. De son côté, un autre avocat se fera « lʼavocat du diable » afin de vérifier lʼauthenticité du plaidoyer par souci de vérité.

La béatification requiert un miracle, cʼest-à-dire une preuve irréfutable que telle personne qui souffrait dʼune maladie physique incurable a été guérie par lʼintercession du futur saint et quʼelle ne peut être expliquée scientifiquement. Le miracle vient confirmer en Église que la sainteté du futur saint est authentique. La béatification est approuvée par le pape.

Au cours de la célébration liturgique de la béatification, le 23 mai 1982, le pape Jean-Paul II a accordé le titre de bienheureux au frère André et autorisé ainsi un culte public dans lʼÉglise diocésaine de Montréal

LA CANONISATION

Pour que le frère André traverse lʼétape ultime de la canonisation, il suffit dʼun autre miracle attribué à lʼintercession du bienheureux. Le Saint-Père, après avoir consulté la Congrégation pour le culte des saints, prend sa décision finale en consistoire, avec le collège des cardinaux.

La célébration eucharistique de la canonisation aura lieu le 17 octobre prochain. Le pape Benoît XVI, en déclarant solennellement la sainteté de Frère André, soulignera de façon Le frère André sera le premier saint masculin né au Canada. définitive lʼaspect universel de sa sainteté de frère André. Un moment attendu depuis longtemps, car le sentiment populaire au Québec et dʼailleurs demeure unanime : le frère André est un saint.

Saint frère André sera le premier saint masculin né au Canada, à lʼinstar de sainte Marguerite dʼYouville, la première sainte née au Canada. LʼÉglise canadienne compte également sainte Marguerite Bourgeoys et les saints Martyrs canadiens. Actuellement, huit bienheureuses et trois bienheureux canadiens sont en attente de leur canonisation.

Rolande Parrot

Témoignages: vos réaction à cet articles


Commentaire de Emmanuel Irung | 2011-06-27

en comblant les biens il est venu saint se en faisant les biens universel se de vivre pour les autres
*
*
Quelle est la somme de 5 et 1?*

Revenir