Acte de fondation

Bulle de Grégoire XVI

Le 13 mai 1836, le pape Grégoire XVI détache la ville et le district de Montréal ou Ville-Marie dans le Bas-Canada du diocèse de Québec et les érige en diocèse proprement dit, dépendant immédiatement du siège apostolique.

 

En souvenir perpétuel. La charge du ministère apostolique qui, malgré Notre indignité, Nous a été confiée d’en haut dans la personne de Saint Pierre, demande que Nous employant avec sollicitude à étendre les bienfaits de la Religion aux pays même les plus éloignés, Nous n’omettions rien qui se rapporte de quelque façon que ce soit à la diffusion de la foi catholique. C’est pourquoi, lorsque sur des témoignages dignes de foi et sérieux il Nous est apparu que ce serait chose opportune et profitable à la Religion au Canada si la ville de Montréal qui se trouve dans le Bas-Canada et toute la région que contient le district de Montréal étaient détachées du diocèse de Québec pour être érigées en diocèse particulier, dépendant immédiatement du Saint-Siège, Nous n’avons pas omis d’ordonner toutes choses que Nous avons cru opportunes pour régler cette importante affaire.

Le bulle originale du 1836. (Photo : Archives de la chancellerie de l'Archevêché de Montréal)

Après donc avoir tenu conseil avec nos vénérables Frères les Cardinaux de la Sainte Église Romaine préposés à la Propagation de la Foi et avoir pris leur commun suffrage, favorable à l’érection de ce nouveau diocèse au sujet duquel Nous avons reçu non seulement le consentement mais la requête de notre vénérable frère Joseph Signay, archevêque de Québec, Nous avons cru devoir décider de Notre propre mouvement et puis de science certaine et après délibération de Notre part et avec la plénitude du pouvoir apostolique, que la ville de Montréal dans le Bas-Canada et toute la région qui est contenue dans le district de Montréal serait séparées en un diocèse particulier qui sera immédiatement sujet du Siège apostolique, dont le siège sera la ville elle-même de Montréal qui donnera son titre ou son nom à tout le diocèse.

Nous statuons ainsi que l’église-cathédrale de l’Évêque que Nous devons établir dans cette ville, soit cette église dédiée à Saint Jacques que l’on vient d’y construire.

Nous accordons à l’Évêque que Nous y nommerons la faculté d’établir un chapitre diocésain de la manière et sous la forme que son jugement et sa prudence trouveront les plus opportunes devant Dieu.

Nous voulons que le clergé qui appartient actuellement à la ville et au district de Montréal soit sous la juridiction de l’Évêque de Montréal.

Nous déclarons enfin que ceux qui par origine ou par raison de domicile se rattachent à ce district ou à cette ville et sont constitués dans les Ordres ecclésiastiques ou qui à titre de cette mission ont été promus aux ordres sacrés doivent être sous la dépendance de l’Évêque de Montréal.

Telles sont  les choses que Nous avons cru devoir décider au sujet de ce nouveau diocèse.

Nous avons confiance que le Dieu très bon et très grand bénira la décision que nous avons prise, qu’il secondera les labeurs par lesquels les hommes d’Église se dépensent dans ce pays pour la propagation de la foi catholique et le salut des âmes et que notre sainte Religion en recevra un éclat grandissant de jour en jour.

Nous décidons que les présentes lettres sont durables, valides et efficaces et qu’elles devront obtenir leurs pleins et entiers effets et qu’elles devront être observées inviolablement par tous ceux qu’elles concernent ou concerneront. Ainsi en devront juger et définir tous les juges ordinaires et délégués, sous peine d’invalidité et de nullité si on tentait d’agir autrement, de quelque autorité que ce soit, sciemment ou par ignorance. Nonobstant la règle posée par Nous et par la chancellerie apostolique de ne pas enlever les droits acquis et les autres constitutions et sanctions apostoliques et toutes les autres de désignation spéciale, individuelle et expresse, et faisant exception qui prétendraient le contraire.

Donné à Rome près Saint Pierre, sous l’anneau du Pêcheur, le 13 mai 1836 de notre pontificat la sixième année.  


Card. E. de Gregorio

Témoignages: vos réaction à cet articles

*
*
Quelle est la somme de 4 et 8?*

Revenir