Jean XXIII le bon pape

Dès le début de son pontificat, Jean XXIII met l’accent sur l’aspect pastoral de sa charge. Il sort fréquemment de l’enceinte du Vatican, ce qui lui permet d’assumer pleinement son rôle d’évêque de Rome. Ses visites dans les paroisses romaines, à l’Hôpital pour enfants et en prison sont remarquées.

Symboliquement, il rompt avec la tradition des repas solitaires et demande à l’Osservatore Romano de cesser l’usage des superlatifs pour qualifier le pape. Le 25 janvier 1959, il convoque le Concile œcuménique du Vatican qui s’ouvrira le 11 octobre 1962, un mois après avoir reçu un diagnostic de cancer de l’estomac.

Le 25 octobre 1962, Jean XXIII lance un appel pour la paix lors de la crise des missiles à Cuba. Quelques mois plus tard, le 11 avril 1963, il promulgue l’encyclique Pacem in terris, considérée comme son testament spirituel.

Jean XXIII s’éteint le 3 juin 1963, après plusieurs semaines d’agonie.

Voici une présentation de quelques textes majeurs de Jean XXIII

Le pape Jean XXIII et la paix entre les nations

Jean XXIII a été élu pape le 28 octobre 1958, à 77 ans. Vu son âge, on disait de lui qu’il serait un pape de transition. Oui, mais quelle transition! Il bouleversa l’Église en convoquant le concile œcuménique du Vatican, appelé communément Vatican II (1962-1965). dans le but de moderniser l’Église et de la rendre plus accessible à ses contemporains.

Lire Plus ...

Mater et Magistra (1961)

Mère et éducatrice de tous les peuples, c’est par ces mots que Jean XXIII commence son encyclique «sur les récents développements de la question sociale à la lumière de la doctrine chrétienne». L’Église universelle n’a pas seulement le rôle de «sanctifier les âmes», mais elle est aussi préoccupée par la vie quotidienne des gens, «en ce qui regarde leur subsistance et leur condition de vie».

Lire Plus ...

Commentaire

*
*
Veuillez additionner 6 et 5.*

Revenir