Accueil - Église catholique à Montréal > Actualité > Dossiers > Benoît XVI > L’empreinte de Benoît XVI sur l’Église du Québec

L’empreinte de Benoît XVI sur l’Église du Québec

Le pape Benoît XVI n'a peut-être jamais foulé le sol canadien, mais son pontificat a laissé une empreinte incontestable sur l'Église du Québec.  

Plusieurs laïcs œuvrant au sein de l'Église du Québec partagent cet avis à propos de ce pontificat de huit ans qui a connu une fin toute en grâce.  

De nombreux messages d'appréciation ont afflué de la part de chefs politiques et ecclésiaux du monde entier depuis que Benoît XVI a annoncé sa renonciation le 11 février dernier. Ils ont louangé sa réflexion et sa perspicacité théologiques, son leadership tout en douceur dans la promotion du dialogue interreligieux et de l'unité de l'Église, de même que sa fermeté dans le traitement de scandales qui ont affecté l'Église le plus gravement depuis des décennies.  

Qu'en est-il de son impact dans le contexte québécois? 

JEUNESSE 

Son enseignement a résulté en une évolution réelle de la façon de vivre la mission auprès des jeunes, affirme Isabel Correa, directrice du Service Mission Jeunesse de l'archidiocèse de Montréal.  Plusieurs ont cru qu'il serait incapable de prendre le relais de Jean-Paul II auprès des jeunes. Pourtant son message les invitant à rechercher la joie véritable plutôt que la joie éphémère que procurent les biens matériels et à être plus solidement enracinés dans la foi que la génération de leurs parents trouve un écho réel parmi les jeunes au Québec en particulier, soutient Madame Correa.  

Selon elle, le message papal s'est révélé efficace dans son invitation aux jeunes à développer une relation plus profonde avec Jésus par la pratique de la lecture priante des Écritures (la lectio divina) et une meilleure connaissance de leur foi par l'étude du YouCat, un programme catéchétique conçu spécialement pour les jeunes en 2011  

Le service que dirige Madame Correa a d'ailleurs organisé des rencontres YouCat avec les évêques de Montréal à la cathédrale - trois rencontres durant l'Avent et trois autres durant le Carême. Le taux de participation a été satisfaisant : environ 70 à 100 jeunes à chaque session et plus de 700 visionnements pour chaque enregistrement publié sur YouTube.  

De plus, la pratique de la lectio divina continue à croître en popularité. Elle fait désormais partie intégrante des rencontres jeunesse depuis 2006, spécialement depuis l'exhortation Verbum Domini de Benoît XVI.  

JUSTICE SOCIALE 

Le pontificat de Benoît XVI a aussi marqué fortement les communautés autochtones du Canada, d'après Brian McDonough. Il agit à titre de directeur de l'Office de la pastorale sociale  pour le diocèse de Montréal et il enseigne la théologie à l'Université Concordia.  

L'ouverture de Benoît XVI à l'égard des Premières Nations va bien au-delà de la canonisation de Kateri Tekakwitha l'automne dernier. Sa pensée à propos de la justice pour les peuples autochtones a évolué à travers le temps, culminant en 2012 en un message qui reconnaît « la profondeur des traditions spirituelles des peuples autochtones et invite au respect de [leur] dignité », affirme M. McDonough. 

 « La pensée de Benoît XVI dans ce domaine arrive à point nommé pour les catholiques du Canada qui ont entamé le processus amorcé par la Commission de vérité et réconciliation portant sur la question des pensionnats autochtones », ajoute-t-il.  

M. McDonough souligne un autre point d'influence important du pape au Québec : l'enjeu de l'environnement. Norman Lévesque, directeur du programme œcuménique national Église verte, abonde dans le même sens.  

PRENDRE SOIN DE LA CRÉATION 

Toutefois, M. Lévesque soutient que Benoît XVI est allé plus loin que d'autres papes.  
 
Ces derniers « associaient toujours le souci de la Création à la justice sociale. Benoît XVI fut le premier à enseigner que nous devons prendre soin de l'environnement parce qu'il est l'œuvre de Dieu. Nous sommes appelés à en prendre soin parce qu'il est le moyen par lequel Dieu pourvoit pour toutes ses créatures. » 

Il semble que les Québécois se montrent réceptifs à l'enseignement de Benoît XVI dans ce domaine. M. Lévesque affirme que de plus en plus de paroisses catholiques demandent des renseignements, des ateliers et des présentations sur la théologie de la Création et sur l'action en faveur de l'environnement.  

Les écrits de Benoît XVI ont souvent été cités à la Conférence Église Verte qui s'est tenue à Drummondville l'automne dernier. De plus, deux diocèses ont institué un Service de pastorale de la Création, soit les diocèses de Saint-Jean-Longueuil et de Valleyfield.  

 COMMUNICATIONS 

Portant son analyse au-delà du coup le plus marquant du Vatican, soit l'adoption de l'usage des médias sociaux durant ce pontificat récent, René Laprise, un professionnel des communications, note comment les écrits de Benoît XVI stimulent l'Église à entrer « en communication constante avec le monde d'aujourd'hui pour construire des ponts... et pour être Bonne Nouvelle pour les hommes et les femmes d'aujourd'hui ». 

La Nouvelle Évangélisation est une question de dialogue et de témoignage, poursuit-il. Benoît XVI a rendu témoignage de cela à façon.  

Dans le même ordre d'idée, les évêques du Québec réfléchissent aux « signes des temps » depuis plusieurs années et ont présenté leur pensée dans leur plus récente lettre pastorale, « Catholiques dans un Québec pluraliste », remarque M. Laprise qui a dirigé les communications de l'archidiocèse de Gatineau avant de travailler au sein de la Conférence des évêques catholiques du Canada.  

Cependant, note-t-il, l'Église locale n'a pas encore pleinement mis en œuvre les enseignements de Benoît XVI sur le dialogue - celui avec la société et celui avec les autres religions - d'une façon qui lui permette de transmettre son propre message de respect, de paix et du sens de la vie.  

Benoît XVI est le pape « de la communication écrite », dit-il, en évoquant ses nombreuses publications.  

« Bien que son pontificat ait été plus court que celui de son prédécesseur, il nous laisse un héritage spirituel et intellectuel qui sera analysé pendant de nombreuses années », dit-il. 

Commentaire

*
*
Veuillez additionner 9 et 5.*