Colloque catéchétique sur le tournant missionnaire

2017-09-05

Une partie de la délégation de Montréal! (Photo : Office de l'éducation à la foi)Co-organisé par quatre partenaires ecclésiaux*, l'événement s'est tenu du 23 au 25 août. Parmi les 400 participants, plus de 50 personnes du diocèse étaient présents. Lamphone Phonevilay, responsable du Catéchuménat à Montréal nous résume.


Le colloque intitulé « Prendre le tournant missionnaire en formation à la vie chrétienne », s'est tenu du 23 au 25 août dernier à l'Université Laval. Cet événement a regroupé plus de 400 personnes œuvrant dans les milieux ecclésiaux et pastoraux (agents de pastorale, catéchètes, religieux et religieuses, prêtres, évêques, laïcs engagés) de tous les diocèses de la province et même de quelques diocèses francophones hors Québec.

La délégation du diocèse de Montréal était composée d'une cinquantaine de personnes. Ce colloque se voulait une initiative concrète pour faire suite au document de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec paru en 2016 et ayant pour titre : « Le tournant missionnaire des communautés chrétiennes. Devenir une 'Église en sortie' à la suite de 'La Joie de l'Évangile'. »

À travers différents ateliers et conférences, les participants ont pu réfléchir et échanger sur l'état actuel de l'Église du Québec et sur les changements à apporter afin de pouvoir réellement prendre le tournant missionnaire auquel nous exhorte le Pape François. Une des lignes de force qui est ressortie est l'idée que nous ne pouvons plus continuer de faire les choses telles que nous les avons toujours faites, que « quelque chose » doit changer dans nos manières de faire et d'être en Église afin d'être véritablement en mesure d'annoncer l'Évangile dans le monde d'aujourd'hui.

Par ailleurs, l'impératif d'accueillir l'autre tel qu'il est, là où il est rendu dans son cheminement de foi semblait attiser un consensus. Le primat de la rencontre de Jésus Christ comme objectif de la catéchèse sur une approche purement scolaire dans la transmission de la foi fut également mentionné à maintes reprises.

Même si ce colloque fut une occasion privilégiée qui a permis à différents acteurs de la catéchèse de se rassembler afin de partager leurs expériences et préoccupations communes, des questions demeurent. Par exemple, cette nécessité exprimée de changer nos manières de faire et d'être en Église, comment s'articulera-t-elle concrètement sur le terrain? Autrement dit, quoi changer dans nos pratiques ecclésiales et comment le changer? Par ailleurs, comment partager avec conviction la spécificité de la foi chrétienne à des personnes qui vivent dans une société où les propositions d'offres de sens sont multiples? Finalement, comment articuler harmonieusement l'écoute de l'expérience de l'autre, si souvent réitérée durant le colloque, et la transmission du dépôt de la foi, également fondamental, dans un cadre catéchétique, sans que l'une se fasse au détriment de l'autre?

Le colloque, évidemment, ne peut donner de réponses ni de recettes toutes faites à toutes ces interrogations. Mais il a constitué un point de départ d'envergure pour permettre au Peuple de Dieu du Québec, par l'entremise de délégués issus de différents diocèses, de faire Église, de réfléchir et de se ressourcer ensemble.

* Colloque organisé en partenariat par le Regroupement des responsables diocésains de la formation à la vie chrétienne (RFVC), le Conseil Évangélisation et Vie chrétienne (CEVC) de l'AECQ, l'Office de catéchèse du Québec (OCQ) et la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval (FTSR, chaire de leadership en enseignement en éducation de la foi).

Revenir

Commentaires

*
*
Veuillez calculer 5 plus 7.*