Saint frère André, patron des aidants naturels

2017-08-01

Saint frère André (Photo : Oratoire Saint-Joseph)En septembre dernier, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) déclarait saint frère André patron des aidants et aidantes naturels au Canada. À l'Oratoire, nous avons voulu profiter de ce mois d'août, que l'on dédie au frère André depuis plusieurs années, pour souligner plus particulièrement ce titre de dévotion qui rappelle le lien très fort qui l'unit aux personnes malades ainsi qu'à ceux qui se consacrent à leur bien-être.


Tout comme ces derniers, que l'on appelle maintenant « aidants naturels », frère André a été sensible aux souffrances des autres. Dès le début de sa vie religieuse, alors qu'il est portier du Collège Notre-Dame, il se penche sur la souffrance des hommes et des femmes qui viennent le rencontrer. Après la fondation de l'Oratoire, en 1904, cette attention aux personnes souffrantes qui viennent le voir prend la place la plus importante dans sa vie. Même après avoir accueilli des malades à son bureau toute la journée, il trouve le temps le soir d'aller visiter les personnes qui ne peuvent pas se déplacer. Cette préoccupation pour les autres envahit sa prière et il place devant saint Joseph ces multiples formes de la souffrance humaine qu'il rencontre chaque jour.

Une inspiration


L'aidant naturel qui se sent parfois à bout de souffle dans ses efforts pour accompagner une personne malade, peut s'inspirer de saint frère André. Pour prendre soin d'une personne malade ou diminuée par l'âge demande une grande attention à l'autre, une charité véritable. Frère André encourageait les personnes qu'il rencontrait à vivre la charité par des gestes fraternels. Il disait :

« Comme notre Seigneur est notre grand frère
nous, les petits frères nous devons nous aimer les uns les autres
comme les membres d'une même famille. »

 

Azarias Claude, grand ami du frère André nous dit qu'en parlant de la charité, il répétait qu'il ne suffisait pas de donner de l'argent, mais qu'il fallait donner de la sympathie et de son cœur. Ces réflexions du frère André sur la charité deviennent des paroles d'encouragement et de réconfort pour les aidants-aidantes naturels.

En ce mois de saint frère André, nous voulons bien sûr souligner ce nouveau patronage mais nous voulons aussi, et surtout, rendre hommage à tous ces hommes et toutes ces femmes qui acceptent jour après jour de se dévouer avec amour pour aider un proche qui a besoin d'être accompagné d'une manière particulière dans sa vie. Ces parents qui mettent toute leur amour pour accompagner un enfant souffrant d'un handicap; ces conjoints qui accompagnent leur partenaire de vie qui est malade ou handicapé; ces personnes qui assistent un père, une mère, un frère ou une sœur en perte d'autonomie; ou encore ces personnes qui acceptent de se mettre au service d'un voisin, d'un ami qui a besoin de leur aide; tous sont des exemples remarquables d'amour de l'autre. Nous voulons saluer tous ces gestes par lesquels des hommes et des femmes reconnaissent, tout comme le faisait saint frère André, que toute personne qui a besoin de notre aide est pour nous un frère et une sœur.

Célébration spéciale


Le dimanche 13 août prochain sera un moment spécial à cet égard, car nous recevrons de nouveau cette année des aidants ou aidantes naturels, membres du Regroupement des aidants naturels du comté de l'Assomption (RANCA), qui viendront témoigner de leur engagement à la fin des messes du dimanche. Une invitation est lancée à tous les aidants naturels à venir célébrer avec nous! ( 11 h dans la basilique, en français / 11 h 15 dans la crypte, en anglais)


Père Claude Grou, c.s.c.

Recteur de l’Oratoire Saint-Joseph

Consultez le calendrier des activités pastorales et culturelles proposées dans le cadre du mois de saint frère André
Prière de l'aidant(e)

Revenir

Commentaires

*
*
Veuillez calculer 9 plus 9.*