Lancement d’année des agents de pastorale et RSE

2017-09-11

Mgr Faubert qui s'adresse aux participant(e)s! (Photo : Louise Boisvert)C'est le mercredi 6 septembre que s'est tenue une rencontre pour lancer le début de l'année pastorale des APL (agents de pastorale laïques) et RSE (répondants du service à l'enfance) du diocèse. Au total, 75 personnes étaient présentes.


Des prêtres étaient également présents pour souligner l'événement, qui a eu lieu à la Résidence étudiante Ignace-Bourget, laquelle relève de la communauté du Chemin Neuf. L'Office de l'Éducation à la Foi (ODEF) a organisé l'événement. 

Le lieu était parlant puisqu'il se trouvait à proximité de l'endroit où la première messe à Montréal fut célébrée... en 1615! À l'exemple des fondateurs de notre ville qui étaient épris du désir de répandre l'Évangile à toutes les nations, nos agents de pastorale et RSE jouent un rôle de premier plan dans l'évangélisation, puisque ce sont généralement eux qui donnent et/ou coordonnent la catéchèse dans les paroisses ou autres milieux où ils sont mandatés.

Aidés par des centaines de catéchètes bénévoles qui sont sous leur aile, ils parviennent ainsi à rejoindre plusieurs milliers d'enfants et d'adultes partout dans le diocèse... Leur contribution à l'éducation et à la transmission de la foi dans la société d'aujourd'hui est donc essentielle!
 
Mgr Alain Faubert, évêque auxiliaire et vicaire général, s'est adressé à nous en nous livrant un discours aussi inspirant qu'enflammé : l'heure n'est plus au statu quo, le temps étant plutôt venu de nous engager non seulement dans un simple tournant mais bien dans une véritable conversion missionnaire! Et cette conversion ne pourra se faire qu'ensemble, avec tous les membres qui forment ce corps mystique du Christ qu'est l'Église : prêtres, laïcs, évêques, consacrés, hommes, femmes, etc. Mgr Faubert nous a invités à passer outre les divisions qui peuvent blesser notre Église et à bâtir des ponts afin d'unir nos forces : pont entre les cultures, pont entre les générations, pont entre les différents courants et sensibilités intra-ecclésiaux, etc. Ce n'est qu'ainsi que nous parviendrons à être un signe vivant et crédible de la présence de Dieu dans le monde de ce temps...

La journée s'est terminée par un repas festif extérieur, simple mais chaleureux. Le menu du jour? Des hot-dogs et du blé d'Inde! Souhaitons à tous nos agents de pastorale et RSE une belle et fructueuse année pastorale. Certes, l'expérience démontre que les défis ne manqueront pas, mais avec le souffle de l'Esprit qui habite ces « missionnaires de l'Évangile », nous pouvons demeurer dans la confiance : l'éducation de la foi de nos jeunes et moins jeunes est entre de bonnes mains!

Revenir

Commentaires

*
*
Veuillez additionner 9 et 6.*