50 ans de l’Institut Notre-Dame de Vie

2014-09-29

50e anniversaire de l'Institut Notre-Dame de VieMgr Lépine était invité à célébrer en compagnie des membres de l’Institut Notre-Dame de Vie, samedi le 27 septembre 2014 au Collège Grasset à Montréal. Il a lancé une invitation pressante à faire connaître la vie contemplative à tous les baptisés.


Mgr Lépine a posé une question vitale à l'assemblée pendant son homélie : « Est-ce que tous les baptisés sont appelés à la contemplation? » Un grand « oui! » s'est fait entendre. « Alors, a-t-il poursuivit, est-ce que tous les baptisés le savent? ». Le « non! », fut tout aussi franc, suivi de bons éclats de rires. 

Pour Mgr Lépine, le Carmel est un don inestimable à l'Église : « Il faut trouver des moyens pour que cette grande école d'oraison soit connue... Ce serait intéressant que notre rencontre d'aujourd'hui soit le début de quelque chose, d'une collaboration. Je vous lance la balle! Il faut qu'on se revoit! Il doit se passer quelque chose! »

C'est ce même sentiment que portait le père Marie-Eugène de l'Enfant-Jésus, o.c.d., quand il a fondé l'Institut à Vanesque en France en 1932. Comme le pape François le dit à chaque occasion : « Sortons, sortons, pour offrir à tous la vie de Jésus ». C'est exactement pour faire connaître cette vie, que l'Institut forme, dès les années 60, trois branches principales (sacerdotales, féminine et masculines consacrés) afin de faire connaître la spiritualité du Carmel. Des couples aussi, que l'on nomme « Foyers » ont rejoint l'Institut, avec le temps. 

Au cours de cette journée de fête, divers ateliers étaient offerts par les membres de l'Institut sur  l'oraison, la spiritualité du Carmel, les obstacles à la prière, la catéchèse et la vie de couple. Le tout s'est terminé avec un « hommage marial » musical des plus priants.

« Je suis heureux de la semence qui a été mise en terre ici il y a 50 ans, a souligné Mgr Lépine. La spiritualité, c'est le cœur. Si je perds une main, je peux continuer à vivre. Si je perds mon cœur, je meurs. L'Église a besoin de retrouver son cœur! ». Autrement dit, on a du pain sur la planche!

N.B.  Il est encore possible de se joindre à l'action de grâce du 50e, le 4 octobre à la Maison de St-Paul d'Abbotsford. Inscription : http://www.vivredelaviededieu.ca

Revenir

Commentaires

*
*
Veuillez calculer 6 plus 4.*